Blog Maçonnique - Première version

Depuis le 3 novembre 2006, la nouvelle version du Blog Maçonnique se trouve à l'adresse www.hiram.be. Vous pouvez cependant continuer à commenter ces articles.

21 octobre 2006

De l'attitude en Loge

Chaque Maçon a un jour assisté à une Tenue où les Frères conversaient à voix à peine basse (surtout lorsque l'un deux deviend sourd !). Ou à des interventions de Frères victimes du syndrome de Gilles de la Tourette (et incapables d'aligner une phrase sans la ponctuer de grossièretés), de la chorée de Huntington (ou danse de Saint-Guy, gesticulant de manière véhémente en s'exprimant), de logorrhée (infligeant peu fraternellement de longs discours dont eux seuls appréciaient les effets).

Les Constitutions d'Anderson de 1723 mentionnaient pourtant, à propos de la Loge lorsqu'elle est constituée : "Vous ne devez pas tenir de Réunions privées, ni de Conversations à part sans Autorisation du Maître, ni parler de choses inopportunes ou inconvenantes; ni interrompre le Maître, ou les Surveillants ni aucun Frère parlant au Maître : ne vous conduisez pas non plus de manière ridicule ou bouffonne quand la Loge traite de choses sérieuses et solennelles; et sous aucun prétexte n’usez d’un Langage malséant ; mais manifestez à votre Maître, à vos Surveillants et à vos Compagnons la Déférence qui leur est due et entourez-les de respect".

Mais il est vrai que l'on a déjà entendu des Frères déclarer "les règles j'en ai rien à foutre". Pourtant, l'Art royal, c'est aussi l'Art de la Règle. La mesure dans les propos comme dans l'attitude favorisent une expression sereine pour une meilleure écoute. Mais pourquoi ai-je parlé ici de Frères ? Tout simplement parce que l'attitude de nos Soeurs (dans la gestuelle et dans les propos) est plus rigoureuse.

Les Constitutions d'Anderson :

A noter : le site Chansons et Chansonniers maçonniques consacre une page aux chansons des Constitutions d'Anderson.

A lire : Les Constitutions d'Anderson. Texte de 1723 traduit par DE LA TI

Posté par jiripragman à 07:00 - Sites maçonniques - Commentaires [9] - Permalien [#]

Commentaires

    C'est pas vrai, donc il existe des règles???!!!!!

    Voilà une des règles que je croyais évidente pour tous les maçons, la capacité d'écoute et la mesure aussi bien dans l'expression que dans la gestuelle. J'en suis à me convaincre que ces attitudes ne sont que marginales...

    Les maçons qui se sont dévoilés à moi sont à l'évidence des exemples très imprégnés de ces règles. L'une des qualités que nous leur reconnaissons est leur capacité d'écoute et la mesure dans l'expression.

    Il me semble par ailleurs que les tenant de "les règles j'en ai rien à foutre" illustres à suffisance l'existence de quelques hors la loi au sein d'un mouvement dont la rigueur, fondée sur le respect de soi et des autres, et quelque peu dévoyée aujourd'hui par une minorité de maçons, est à mettre en parallèle avec les dérives dénoncées ça et là. Une manière de dire assi que les "les règles j'en ai rien à foutre"...

    Posté par Rigobert, 21 octobre 2006 à 08:04
  • Bravo

    Bravo MTCF Jiri pour ce rappel -élémentaire mais trop souvent oublié-.
    Je souhaite que cet article soit lu par le plus grand nombre et qu'il soit mis en application... simplement par ceux qui l'ont oublié bien sûr.

    Posté par Fifi, 21 octobre 2006 à 11:17
  • De l'irrespect des autres et de soi-même

    La Maçonnerie c'est le respect des autres et de soi-même. Bon d'accord, il y en a pour qui c'est juste le respect de soi-même.
    Je me souviens de moment pénible entouré de perruches. Et non de canaris ;o)
    Bref merci Jiri pour ce rappel indispensable, mais n'oublions pas que le Vénérable doit rester maitre chez lui. De la fermeté que diable !

    Alain

    Posté par Alain, 22 octobre 2006 à 04:31
  • en loge...

    J'ai connu, il y a déjà un bon boût de temps, une loge où l'on fumait durant les tenues!
    Peut-on, dans ces conditions, parler de Tenue maçonnique. Pourquoi ne pas se réunir dans l'arrière salle d'un café?
    Moi aussi je remercie Jiri d'avoir rappelé qu'une loge n'est pas un endroit ordinaire.

    Posté par Jacques Cécius, 22 octobre 2006 à 09:03
  • guadeloupe

    Je réside depuis quelques mois en Guadeloupe,et j'ai pu visiter quelques ateliers de la GLDF. S'il y a des leçons à prendre au niveau du maintien et du respect du rituel c'est bien ici.
    Il faut féliciter nos frères antillais de maintenir vivace la tradition.

    Posté par HER EFFACH, 22 octobre 2006 à 12:30
  • Au XVIIIe siècle, mais aussi au début du XIXe siècle, il n'était pas rare que les loges se réunissent dans les tavernes. C'est d'ailleurs dans les arrières salles de taverne que la maçonnerie spéculative est née.

    Posté par Tbkn, 22 octobre 2006 à 13:15
  • Souvenir

    Pour reprendre le post de jacques, je me souviens d'un Frère que me racontait avoir visiter une loge où un Frère fumait. Choqué, bien sur, il s'enquit auprès du vénérable de la raison de cet état de fait. Le Fumeur en question était en phase terminale et pour le garder parmi eux jusqu'au bout, ils avaient voté la permission de fumer pour ce Frère. Espérons !!!

    Posté par Alain, 23 octobre 2006 à 12:58
  • Emouvant

    L'anecdote de notre Frère Alain m'émeut profondément.

    Je suis pour un comportement strict en Loge et un respect des règlements.

    Cependant, quand une exception est votée pour l'amour d'un Frère, je dis que la Règle n'a pas été bafouée mais confirmée.

    Posté par Fabermother, 23 octobre 2006 à 14:55
  • Et j'ajoute ...

    Quand je vois l'amour et les soins que les Frères et Soeurs déploient pour recevoir un de nos notres cloué sur un fauteuil roulant, je me dis que l'espoir est grand.

    Et cette générosité n'est pas réservée aux seuls FM. Mon compagnon invalide profane a pu assister à une dernière Tenue Blanche ouverte dans des locaux sans ascenseur ni monte-charge. Les Frères l'ont monté dans la Loge à bras le corps (deux étages quand même).

    Posté par Fabermother, 23 octobre 2006 à 15:10

Poster un commentaire