Blog Maçonnique - Première version

Depuis le 3 novembre 2006, la nouvelle version du Blog Maçonnique se trouve à l'adresse www.hiram.be. Vous pouvez cependant continuer à commenter ces articles.

28 septembre 2006

Une nouvelle Grande Maîtresse pour la GLFF

Dans un communiqué de presse du 19 septembre 2006, la Grande Loge Féminine de France (www.glff.org) a annoncé l'élection lors de son Convent (assemblée générale) des 15, 16, 17 septembre d'une nouvelle Grande Maîtresse, Yvette Nicolas.

Le communiqué précise qu'Yvette Nicolas a 68 ans et est entrée en 1983 à la Grande loge féminine de France. Elle en a déjà été Conseillère fédérale (membre du conseil d’administration) en 1992, 1993 et 1994.

Yvette Nicolas a travaillé dans divers cabinets ministériels dont celui du commerce extérieur en 1976. Elle est
devenue chef du secrétariat personnel du Premier ministre, Raymond Barre, de 1976 à 1981, puis sa collaboratrice, de 1981 à 2001 alors qu’il était député-maire de Lyon.

Elle est Présidente fondatrice de l’association Le Pélikan - Agir et partager, créée en 1992 pour venir en aide aux populations civiles victimes des conflits dans les Balkans et reconnue ONG internationale en 2001 par l’UNMIK (MINUK, Mission des Nations Unies au Kosovo).

Yvette Nicolas est officier de l’Ordre National du Mérite et Chevalier de la Légion d’Honneur.

La GLFF profite de l'occasion pour rappeler que cette Obédience maçonnique autonome depuis 1945, est la
1re Obédience féminine mondiale. Elle regroupe actuellement plus de 11700 Franc-Maçonnes, réparties en 365 Loges en France métropolitaine, dans les DOM, les TOM, les POM, ainsi qu'en Europe et en Afrique. Elle a donné naissance aux Grandes Loges Féminines de Suisse, de Belgique, du Portugal, d’Espagne et du Vénézuela.

Le communiqué conclut : "La politique de développement international de la Franc-maçonnerie féminine, notamment à travers la création de la structure GLFF-International, a été confirmée par l’Assemblée. Lors de cette assemblée générale, 11 nouvelles loges ont été créées dans l’hexagone ainsi que des loges en
Lettonie, au Cameroun et au Sénégal. Des chantiers en Serbie, Roumanie et Bulgarie devraient également aboutir, à terme, à la création de nouvelles loges. Fidèle à son engagement pour l’égalité des droits, la Grande Loge Féminine de France a créé une nouvelle Commission Nationale aux droits des femmes".

Posté par jiripragman à 07:00 - Sites de Loge ou d'Obédience - Commentaires [5] - Permalien [#]

Commentaires

    Patentes inutiles

    Je découvre un peu tard ce message du 26.11.06 qui m'intéresse fort. J'aimerais un dialogue sur ce sujet. Je ne vois pas comment, par exemple, le GOdF peut prétendre "accorder" des patentes sur le Rite Français, grades bleus ou autres, alors qui lui-même a concocté le dit Rite dans une Chambre des Grades, de 1780 à 1787 environ, en utilisant ou en rejetant " avec une effroyable désinvolture" selon René Guilly, les grades qui constituaient le patrimoine de la Maçonnerie française depuis l'aube du XVIIIe siècle. Il ne possède aucun droit sur ce patrimoine, si ce n'est celui d'y avoir recours, comme bien d'autres FF et SS de par le monde. Ce qui se transmet, d'initié à initié,ce sont les grades et leur contenu initiatique, et non un quelconque "droit" commercial sous la forme d'une "patente" similaire à celle d'un bureau de tabac, patente que le GODF aurait lui-même reçue de qui ??? A vous lire...

    Posté par jean van win, 22 février 2008 à 16:24
  • précision

    En ce qui concerne la pratique du RER à la GLFF, bien que ce soit le GO qui ait fournit la patente il semblerait que ce soit la GLTSO qui leur ait transmit le rite. La première loge féminine travaillant au RER a été fondée en 1974 avec l'aide de FF de ce que l'on appelait alors la GLNF-Opera.
    La patente du quatrième grade du quatrième grade a été remise à la Grande Loge Féminine de France le 2 septembre 2000 par le Directoire et Grand Collège des Loges Ecossaises Autonomes des Gaules avec l'accord de la Loge Nationale Française.
    Il semblerait aussi que la transmission du RER à la Grande Loge Mixte de France se serait produite de la même manière.
    Je ne sais pas si il faut y voir condescendance de la part des obédiences masculines ou une volonté de légitimer les ordres féminins ou mixtes dans le paysage maçonnique. Je penche personnellement pour la deuxième option.

    Posté par padawan, 30 novembre 2009 à 18:56
  • Patente = Brevet=vassalité

    J’en étais resté au fait que la GLFF était pratiquement en totalité au Rite écossais ancien et accepté en dehors de quelques exceptions .En parcourant de nouveau le site de nos sœurs je viens de découvrir que c’est le Grand Orient qui a donné la patente du rit Français à la GLFF. On peut d’ailleurs voir la photo de cette patente sur la page du site.

    http://www.glff.org/internet/fr/cois&devp.htm


    Le grand Orient se comporte ainsi comme le véritable recteur du rit Français .Si historiquement on ne discute pas l’origine du rit Français qui se confond avec l’histoire du Grand Orient, le fait de donner à une obédience sa patente me semble parfaitement déplacé et condescendant.
    Les obédiences cherchent, se créent des légitimités, et protégent leurs marques (voir article précédent de JIRI) .

    Que je sache le Droit Humain n’a pas eu de patente écossaise du suprême conseil de France ou du Grand Collège des rites du Grand Orient, lors de sa création, et pourtant cette obédience fonctionne très bien. C’est un exemple que l’on peut généraliser à de nombreuses autres obédiences de France
    Cette vassalité est curieuse de la part de nos sœurs, par ailleurs sourcilleuses de leur indépendance et de leur autonomie.

    Il semble que la patente du rit rectifié n’ait pas été donnée par le Grand Orient…Il fallait peut-être demander à la GLNF ou au Grand Prieuré des Gaules ???

    Nos sœurs n’ont pas besoin de tout ce fatras politico-maçonnique

    Leur travail en Loges est absolument remarquable, la rigueur qu’elles apportent au respect du rituel donne des leçons à nos loges masculines. J’en témoigne…

    Cette Patente est pour moi un avatar supplémentaire de la tentative d’OPA du petit monde maçonnique français par le Grand Orient .

    Posté par EMEREK, 29 septembre 2006 à 21:47
  • En fait c'est le GODF qui a donné la patente du RER à la GLFF pour les 3 premiers degrés(???)
    La patente du 4 éme grade par la Loge Nationale Française(à différencier de la GLNF)
    On ne parle pas des grades ultérieurs et en particulier le "Blanc" c'est à dire le grade de CBCS(Chevalier bienfaisant de la cité Sainte)"

    http://www.glff.org/internet/fr/rErectifies.htm


    Mon commentaire reste le même :dès lors que les rituels sont connus ,publiés et si peu secret ;quel intêret à vouloir absolument avoir un diplome...
    Mais tout cela s'explique bien par la tentation de ces obédiences généralistes à "posséder" des brevets d'exercice .

    Un dernier commentaire:la Grande Loge de France, ou plutôt le suprême conseil de France ,ne s'est pas senti obligé de fournir une patente à nos soeurs pour qu'elles puissent travailler.

    Posté par EMEREK, 30 septembre 2006 à 10:02
  • Pourrait-on enfin me dire à quoi sert une patente ? Et en quoi est elle nécessaire pour créer une Loge et pratiquer la maçonnerie ? Je pense pour ma part qu'il s'agit d'un gadget destiné à flater l'égo de certains qui se sont auto proclamés "docteur en Maçonnerie" et qui estiment qu'ils ont seuls le droit d'autoriser la pratique de la Maçonnerie.

    Posté par karavet, 26 novembre 2006 à 12:47

Poster un commentaire