Blog Maçonnique - Première version

Depuis le 3 novembre 2006, la nouvelle version du Blog Maçonnique se trouve à l'adresse www.hiram.be. Vous pouvez cependant continuer à commenter ces articles.

21 septembre 2006

L'Action française s'interroge sur la Franc-Maçonnerie

Il s'en trouvera toujours pour reprocher au Blog Maçonnique de proposer des informations sur l'anti-maçonnerie d'aujourd'hui et, pire, d'amener les honnêtes gens à suivre des liens qui les jetteront dans les rêts d'une extrème droite nauséabonde (pléonasme). L'éditeur du Blog Maçonnique continue à estimer important de savoir quels sont les messages véhiculés à propos de la Franc-Maçonnerie plutôt que de se complaire dans des textes bienséants entre Francs-Maçons.

Il était donc logique d'observer le Forum d'Action française (www.actionfrancaise.net/forum/), "Forum royaliste, souverainiste et nationaliste, ouvert aux sympathisants d'AF... et à tous ceux désireux de débattre avec eux, curieux ou contradicteurs !", qui a ouvert en novembre 2005 un "fil" sur la Franc-Maçonnerie (avec majuscules).

Si le "militant" qui a ouvert le fil souhaitait un "débat argumenté et sans idées préconçues", il n'a pas été nécessairement suivi puisque le premier intervenant (patriote39) tient ses informations du livre "Maçonnerie et sectes secretes : Le côté caché de l'histoire" d'Epiphanius. Il indique :  "Vous apprendrez comment la FM a orchestrée 1789, 14/18,39/45, comment elle a financée le nazisme, le faschisme, le communisme" (sic).

Le ton était donné et nombre d'intervenants feront allusion à des ouvrages "de référence" et à des sites web du même acabit. Les propos ne sont donc pas toujours nuancés : "La FM est comme une vérue sur notre peuple et ses traditions ancestrales... elle doit être considérée comme telle et, par voie de conséquence, "traitée" comme telle !".

Ce type d'analyse n'est cependant pas partagé par tous les participants au forum; certains s'insurgent contre les discours complotistes et rappellent que des "royalistes (...) et non des moindres" (sic) seraient des "frères 3 points" !

Doit-on supposer que ces royalistes français ne sont pas membres d'une quelconque Obédience qui exalterait les "valeurs républicaines" ?

Posté par jiripragman à 07:00 - Anti-maçonnerie - Commentaires [19] - Permalien [#]

Commentaires

    rien de neuf

    l'extrême droite est égale a elle-même. Il faut le savoir, mais dans ce cas le débat est inutile car il n'aboutira jamais a rien.

    TAF

    Fox

    Posté par Fox, 21 septembre 2006 à 07:48
  • C'est complexe

    Il y a des maçons français aux idées monarchistes. J’en connais au moins deux à la Grande Loge de France. Ils ne le crient pas sur tous les toits mais ils ne le cachent pas non plus.

    Je ne suis pas d’accord ave le jugement lapidaire de Fox car je pense qu’il n’a pas bien lu les commentaires de Jiri qui font état de points de vue divers. En effet, l’extrême droite – et en cela je tiens à souligner que je n’ai aucune sympathie à son égard – n’est pas un bloc. Son histoire est complexe et elle est traversée de divers courants parmi lesquels il y a certes un fort antimaçonnisme mais aussi des tendances moins paranoïaques.

    L’extrême droite a été présente en maçonnerie (cf. Joseph de Maistre, le grand penseur réactionnaire ultramontain). Et elle l’est toujours. Un Pinochet a bien été initié par exemple même si ça fait un peu tâche dans le tableau. Autre exemple : dans les années 30, Julius Evola, penseur fasciste italien, avait de nombreux contacts avec des maçons (notamment avec son mentor René Guénon, par ailleurs ami de Charles Maurras). Plus près de nous : les Etats-Unis. Il fallait voir ce que beaucoup de sites maçonniques américains ont publié après le 11 septembre… Et ce n’était pas des discours progressistes…

    Bref, la maçonnerie a toujours exercé une fascination (essentiellement négative) sur l’extrême droite. L'extrême droite a en son sein des courants métapolitiques attirés par l'ésotérisme, voire l'occulte, le templarisme, etc.

    Quant aux royalistes (de droite ou de gauche), ils savent pertinemment que l’Ordre a eu en son sein de nombreuses têtes couronnées. Et que c’est encore le cas.

    Posté par Tbkn, 21 septembre 2006 à 13:42
  • Des valeurs républicaines, vraiment ?

    Effectivement, des monarques ont été Francs-Maçons. Le 1er Roi des Belges, Léopold Ier, était Franc-Maçon. Le 29 juin 2005, un article du Blog Maçonnique en évoquant la Grande Loge de Suède rappelait le Roi Carl Gustav XVI est le haut protecteur de l'Ordre.

    Plusieurs pays de l'Union européenne (pays scandinaves, Pays-Bas, Belgique, Luxembourg, Espagne) sont des monarchies mais ce sont également des (sociales) démocraties. Dans ces pays, la population - comme les Francs-Maçons qui en sont aussi le reflet - restent attachés à la monarchie, soit par conviction, soit pour des raisons historiques ou sentimentales, soit par pragmatisme (notamment en Belgique). L'attachement à la monarchie n'y est aucunement l'exclusivité d'une certaine extrème droite (d'ailleurs, en Flandre, l'extrème droite est opposée à la monarchie). Il n'y est donc nullement incongru d'être royaliste et Franc-Maçon.

    La notion de "valeurs républicaines" dont usent les Français peut d'ailleurs paraître étrange à d'autres Européens. Ces valeurs sont davantage liées à une certaine conception de la démocratie qu'à un système qu'est la république.

    Ajoutons que les monarchies européennes ont vu les pouvoirs du Roi ou de la Reine s'éroder. Leur rôle dans plusieurs pays est très... symbolique. Autrement dit, l'on connaît des républiques qui fonctionnent davantage comme des royaumes, ors et fastes compris.

    Posté par Jiri Pragman, 21 septembre 2006 à 14:17
  • et oui ...

    Et oui c'est sur mieux vaut le Royaume des Pays Bas que la République populaire démocratique de Corée.

    Souvenons nous du petit roi Christian X du Danemark qui se déplaçait,par solidarité, avec l'étoile jaune pendant la 2em guerre mondiale.

    Posté par maximilien, 21 septembre 2006 à 16:11
  • sans commentaire...ou presque!

    je suis allé lire le forum en question. C'est vrai qu'il y a quelques agités (un dôlois notamment n'est pas triste!), des tenants du complot judéo-maçonniques et autres cinglés, mais on en trouve aussi quelques uns qui n'entrent pas dans ce jeux stérile.Quoi qu'il en soit, certaines prises de position expliquent assez bien comment une population, un groupe constitué, peut être pris à partie, stigmatisé...et finir exterminé. C'est consternant!

    Posté par STEPH, 21 septembre 2006 à 17:34
  • Dogmatisme en MIROIR

    Que "l'action française" s'intéresse à la Franc-Maçonnerie...Grand bien lui fasse...

    En face de cet antimaçonnisme, beaucoup plus gênant est le dogmatisme en miroir de certaines obédiences qui sélectionnent leurs membres sur des critères politiques très discutables. Nous connaissons tous un profane refusé pour son appartenance à un parti de « droite », ayant un enfant dans une école confessionnelle ou croyant en Dieu.

    Souvent après deux échecs ils abandonnent et sont parfois rattrapés quelques années plus tard dans une autre obédience.

    Je conçois que la prudence s’impose lors des candidatures, que l’appartenance à un parti xénophobe soit une clause absolue de refus. Je pense que l’enquête devrait également se soucier de l’Opus Deï .

    Une question également difficile est l’appartenance d’un profane au parti communiste, selon la personnalité de ce profane certaines loges que je connais décideront favorablement si le profane lui apparaît libre, non dogmatique et recherchant une spiritualité.

    Posté par EMEREK, 21 septembre 2006 à 17:58
  • A propos du parti communiste, avez-vous lu sur le site http://www.lapierrebrute.new.fr/ rubrique "histoire" le texte "léon Trotski et la Franc-Maçonnerie"?
    Elle fait pendant au texte où l'Eglise catholique condamne la FM, et à la "fatwa" reproduite ici, où un musulman la condamnait aussi bien: symétrie totale entre tous ceux veulent s'arroger le contrôle de la conscience humaine, que ce soit par la religion ou par la politique.

    Posté par DrXu, 21 septembre 2006 à 19:23
  • C'est la confusion

    La Tour de Babel !

    A part le cooptation par élitisme politiquement maçonniquement correct de l'Obédience, quelle qu'elle soit, quid de la vraie "mission" des "enquêteurs" (j'ai ce terme en horreur, bon, faudra trouver mieux)?

    Ne peut-on pas regarder dans le coeur et l'âme du Postulant ?

    Ceci dit, mon cher Jiri, ton blog est une richesse du Veilleur que tu es. Et j'ai pris beaucoup de plaisir malin à décortiquer un peu le lien que tu as donné. Je vais en faire des "brèves de comptoir".

    Fabermother

    Posté par Fabermother, 21 septembre 2006 à 20:14
  • Trotsky et la FM

    L'opinion de Trotsky sur la Franc-Maçonnerie a fait l'objet d'un article dans le Blog Maçonnique le 2 février 2004 (cf. http://hiram.canalblog.com/archives/2004/09/02/101375.html).

    Posté par Jiri Pragman, 22 septembre 2006 à 00:20
  • Pas incompatible

    Depuis que je suis en maçonnerie (ça fait bientôt 3 ans, je devrais passer à la maitrise dans l'année) je n'ai encore rien vu ou entendu dans nos règlements et rituels quoique ce soit d'incompatible avec la monarchie. La maçonnerie française est traditionellement très attachée à la république, mais ce n'est pas une règle ni une obligation pour ses membres. La maçonnerie existe dailleurs dans des pays munis d'un roi (Belgique, Angleterre...) et, du moment que le régime reste démocratique, elle ne semble pas spécialement militer pour une révolution.

    Posté par Guil, 22 septembre 2006 à 00:38
  • monarchie

    En tant que maçon belge, je puis assurer que beaucoup de frères et de soeurs sont républicains.
    C'est mon cas. D'autres sont monarchistes, et c'est très bien ainsi.

    Posté par Jacques Cécius, 22 septembre 2006 à 11:09
  • Vive la République !

    Dans ma loge, l'acclation, Liberté - Egalité - Fraternité est suivie de "Vive la République".

    les FF y tiennent bcp, pour eux, c'est l'affirmation de l'engagement des FM dans la cité.

    En France, la monarchie a été associée aux idées réactionnaires et cléricales (=pouvoir de l'Eglise). Elle a donc été combattu par les maçons.

    A l'étranger (par ex en Belgique), la vision de la monarchie n'est pas la même, celle des maçons (qui sont avant tout des citoyens) diffère également. Rien de supprenant là dedans

    TAF

    Fox

    Posté par Fox, 22 septembre 2006 à 21:13
  • à bas la calotte....

    Autant l'acclamation"vive la république" ne me choque pas (quoique non rituelle),j'avoue que le "à bas la calotte" que j'entends de temps à autre dans certaines loges me hérisse le poil.Je ne suis pourtant pas "calottin",mais je trouve cette exclamation déplacée,désuette et parfaitement intolérante dans des loges qui se prétendent(?) adogmatiques.

    Posté par EMEREK, 24 septembre 2006 à 19:31
  • a bas la calotte

    Mon cher Emerek vous avez raison. J'ai longtemps été d'un avis contraire, et maintenant j'en ai honte! Le GADLU me pardonnera...

    Posté par Jacques Cécius, 25 septembre 2006 à 12:01
  • Vive la République (bis)

    Dans ma Loge, l'acclamation est également "Liberté - Egalité - Fraternité", suivie de "Vive la République !"

    En tant que Maçon du GODF, je n'ignore pas le rôle (surtout sous la IIIe République) qu'ont joué de nombreux Maçons dans l'instautation et la consolidation du régime républicain.

    Pourtant, cette position est historiquement marquée (fin XIXe - début XXe). Au XVIIIe siècle, beaucoup de nos Frères français étaient royalistes ou issus de l'aristocratie, et la Maçonnerie était alors majoritairement royaliste et catholique. Sous Napoléon, elle était bonapartiste, avant de devenir républicaine et laïque.

    C'est mon avis personnel, mais pour moi la Maçonnerie est surtout un Ordre initiatique ouvert à tout homme (et toute femme) de bonne volonté désireux(euse) de s'améliorer et d'améliorer la société selon des valeurs humanistes.

    Un jour, un Frère de mon Atelier a proposé une évolution de l'acclamation vers : "Vive la République Européenne".

    Quant à moi, à choisir, je préfèrerais : "Vive la République Universelle !". Question de goût personnel.

    Posté par Fred29, 14 octobre 2006 à 14:47
  • République universelle

    Cher ami, vous avez raison.
    J'ai un jours visité une loge ou l'acclamation est "Lib.-Egal.-Frat. - Vive la République sociale et universelle".
    Il s'agit d'une loge réputée anarchiste, mais surtout composée de FF.°. charmants, c'est vrai, mais plutôt du genre "bobo". Soit... il faut de tout pour faire un monde, y compris des "bobos".

    Posté par Jacques Cécius, 16 octobre 2006 à 11:21
  • Le Roi Franc-Maçon

    Le très catholique roi Louis XVI était Franc-Maçon tout comme la reine Marie Antoinette, mais aussi leurs ennemis jurés, Marat et Louis-Philippe d'Orléans dit Philippe-Egalité, cousin de Louis XVI, qui vota sa mort à la Convention et dont la voix apporta la majorité en faveur de l'exécution royale.
    Louis XVI et Marie-Antoinette sont enterrés tous les deux dans une chapelle maçonnique à Paris: la Chapelle expiatoire, 29 rue pasquier Paris VIII.

    Posté par hpm29, 10 janvier 2011 à 05:02
  • J'aime bien "à bas la calotte".

    Mais c'est purement romantique. Cela me passera.

    Posté par Nathan, 20 octobre 2006 à 17:00
  • Vous tous mes...

    Je viens de passer en revue les 3 premières et les 4 dernières pages de ce forum de l'AF (Action Française). Franchement, la fin est plus intéressante que le début qui est d'une stérilité totale. Qui est l'AF ? un groupuscule monarchiste sympathisant avec la tradition fascisante française. C'est surtout un groupuscule héritier de Mauras qui ne rêve que d'une révolution pour rétablir la monarchie en France. Pourquoi sont-ils dangereux pour les FF ? Ils ont le complexe de l'éternel persécuté, certain peuvent être violent et surtout l'AF a des idéologues, une organisation efficace et une doctrine élaborée. Ils font de la veille et du renseignement sur tout ce qu'ils seront amenés à combattre un jour. Ce qui est rassurant : c'est que dans un pays avec 83% de votant, je ne pense pas que la monarchie est le moindre espoir, du moins pour le moment.
    En tout cas un chose est à remarquer le niveau moyen d'un forum d'AF est largement au dessus de celui de ses petits cousins nazillons des JI (Jeunesses Identitaires). Et pourtant tout ça n'est pas très motivant.
    J'ai dit...

    Posté par Seoul, 22 mai 2007 à 22:11

Poster un commentaire