Blog Maçonnique - Première version

Depuis le 3 novembre 2006, la nouvelle version du Blog Maçonnique se trouve à l'adresse www.hiram.be. Vous pouvez cependant continuer à commenter ces articles.

19 avril 2005

Benoit XVI et la Franc-Maçonnerie

    

Le pape Benoît XVI ne s'est pas encore exprimé es qualité sur la Franc-Maçonnerie. Par contre, le cardinal Jozeph Ratzinger, Préfet de la Congrégation pour la Doctrine de la Foi a signé le 26 novembre 1983 une "déclaration sur l'incompatibilité entre l'appartenance à l'église et la franc-maçonnerie". Nous vous la livrons ici in extenso (et même ex abrupto). On remarquera que cette déclaration ne distingue aucunement la Franc-Maçonnerie dite régulière de la Maçonnerie "irrégulière" (ou adogmatique)

CONGRÉGATION POUR LA DOCTRINE DE LA FOI

DÉCLARATION SUR L’INCOMPATIBILITÉ ENTRE L’APPARTENANCE À L’ÉGLISE ET LA FRANC-MAÇONNERIE


On a demandé si le jugement de l’Eglise sur les associations maçonniques était changé, étant donné que dans le nouveau Code de droit canonique il n’en est pas fait mention expresse, comme dans le Code antérieur.

Cette Congrégation est en mesure de répondre qu’une telle circonstance est due au critère adopté dans la rédaction, qui a été suivi aussi pour d’autres associations également passées sous silence parce qu’elles sont inclues dans des catégories plus larges.

Le jugement négatif de l’Eglise sur les associations maçonniques demeure donc inchangé, parce que leurs principes ont toujours été considérés comme inconciliables avec la doctrine de l’Eglise, et l’inscription à ces associations reste interdite par l’Eglise. Les fidèles qui appartiennent aux associations maçonniques sont en état de péché grave et ne peuvent accéder à la sainte communion.

Les autorités ecclésiastiques locales n’ont pas compétence pour se prononcer sur la nature des associations maçonniques par un jugement qui impliquerait une dérogation à ce qui a été affirmé ci dessus, dans la ligne de la déclaration de cette Congrégation du 17 février 1981 (cf. AAS 73, 1981, p. 240-241: DC 1981, n° 1805, p. 349. Voir aussi la déclaration de l’épiscopat allemand du 12 mai 1980, DC 1981, n° 1807, p. 444-448).

Le Souverain Pontife Jean-Paul II, dans l’audience accordée au cardinal préfet soussigné, a approuvé cette déclaration, qui avait été délibérée en réunion ordinaire de la Congrégation, et en a ordonné la publication.

A Rome, au siège de la Congrégation pour la Doctrine de la foi, le 26 novembre 1983.

Joseph, card. RATZINGER
Préfet

+ Fr. Jérôme Hamer, O.P.
Secrétaire

Source : Vatican

Le nouveau Code de Droit canonique du 23 janvier 1983 auquel il est fait allusion dans cette déclaration fut promulgué par Jean-Paul II (Constitution apostolique Sacrae disciplinae legis). Il remplace celui de 1917 dont la révision fut décidée par Jean XXIII (janvier 1959) et commençée en 1963. Le Canon 1374 indique : "Qui s'inscrit à une association qui conspire contre l'Église sera puni d'une juste peine ; mais celui qui y joue un rôle actif ou qui la dirige sera puni d'interdit". Le Canon 915 mentionne que "les excommuniés et les interdits, après l’infliction ou la déclaration de la peine et ceux qui persistent avec obstination dans un péché grave et manifeste, ne seront pas admis à la sainte communion".

Nous rappellerons à ceux qui sont intéressés par l'histoire papale qu'un précédesseur de Benoît XVI, Benoit XIV, avait également condamné la Franc-Maçonnerie dans la constitution Providas en 1751. Il y confirmait la constitution In eminenti de 1738 qui, après un développement qui mérite lecture, concluait et décrétait "de condamner et de défendre ces dites sociétés, assemblées, réunions, agrégations ou conventicules appelés de Francs-Maçons, ou connus sous toute autre dénomination, comme Nous les condamnons et les défendons par Notre présente constitution valable à perpétuité". Les "Enseignements pontificaux sur la Franc-Maçonnerie" sont à découvrir sur le site Chemin d'Amour vers le Père (www.spiritualite-chretienne.com). On lira avec intérêt le texte de la "Lettre encyclique de S.S. le pape Léon XIII, condamnant le relative philosophique et moral de la franc-maçonnerie" (1884).

Posté par jiripragman à 22:59 - Anti-maçonnerie - Commentaires [2] - Permalien [#]

Commentaires

    Nouveau Pape

    Non, les dispositions du Droit Canon intrerdisent effectivement à l'encontre même d'un F. ou d'une S. le recours à l'excomunication. La censure la plus grave étant l'Interditr qui est une peine inférieure à l'excomunication et qui de tradition s'applique aux ecclesiastiques du fait de son contenu.

    Posté par J-P BONNEROT, 20 avril 2005 à 02:44
  • Précisions

    A la lecture de ce post extrêmement intéressant, je me permets juste de rajouter 2 éléments :
    - la déclaration de la Congrégation pour la Doctrine de la Foi, au sens où elle a été "validée" par le Pape Jean-Paul II, est donc à considérer comme parole de l'Eglise et non comme le simple avis du Cardinal Ratzinger
    - Le Nouveau Droit Canon n'est pas en soi un nouveau droit canon, ni n'est susceptible d'évoluer car il s'agit d'une compilation et d'une simplification de la version précédente

    Ceci dit, si quelqu'un a une précision sur les raisons qui poussent l'Eglise à considérer les FM, même les Réguliers, comme en Etat de pêché grave, je serais intéressé par cette information.

    Bonne journée à tous

    Posté par Cityzen, 21 avril 2005 à 14:04

Poster un commentaire