Blog Maçonnique - Première version

Depuis le 3 novembre 2006, la nouvelle version du Blog Maçonnique se trouve à l'adresse www.hiram.be. Vous pouvez cependant continuer à commenter ces articles.

01 septembre 2006

11e Initiations Magazine

Couverture_n_11Le n°11 de la revue maçonnique "papier" francophone Initiations Magazine est sorti à la fin de ces vacances d'été. Il affiche en couverture le sourire de Joséphine Baker qui, effectivement, a été initiée à Paris (Loge Nouvelle Jérusalem de la Grande Loge Féminine de France (mais elle fut radiée pour ne plus avoir donné signe de vie après son Initiation !).

On trouvera dans ce numéro des articles sur la Franc-Maçonnerie féminine américaine, des réflexions sur "le voyage en l'être humain", sur l'art de la Planche. Dans la série des interviews, c'est, cette fois, Jean-Charles Foellner (l'homme à la Lavallière), Grand Maître de la Grande Loge Nationale Française. La rubrique "Un Plateau, un Officier" est consacrée au Maître des Banquets tandis que la rubrique "Rite" s'intéresse au Rite Français. Il sera aussi question de "Charité joyeuse" avec les Shriners. Le magazine de 72 pages (disponible uniquement sur abonnement) comprend encore des articles, chroniques, brèves (critiques de livres, Net maçonnique), un brin de poésie, des petites annonces et le panorama des Obédiences françaises, belges et suisses.

Posté par jiripragman à 07:00 - Editions - Commentaires [18] - Permalien [#]

Commentaires

    GADLU

    J'ai cliqué sur le site de la GLNF, article du Gd Maître à la Lavallière (qui lui va bien, ceci dit sans ironie). C'est clair, pour la GLNF, le GADLU est Dieu. Alors comment m'expliquera-t-on que tant d'agnostiques et d'athées "maçonnent" à la GLNF et la GLRB? J'en connais même qui militent dans des associations laïques, par exemple, en Belgique, le C.A.L. D'autres affirment qu'une "force spirituelle dynamique inconnaissable" est en fait le GADLU. Mes FF.°. réguliers, mettez-vous d'accord.

    Posté par Jacques Cécius, 02 septembre 2006 à 10:33
  • Faire la promotion de la laicité et avoir la foi au GADLU n'est pas incompatible.

    Mais mon F Jacques,

    La FM régulière n'est pas un bloc monolithique et des nuances dans l'interprétation des landmarks peuvent exister a cause de facteurs culturels.

    Même aux USA ou j'ai eu l'occasion de visiter quelques loges, des nuances existent dans l'interprétation des landmarks.

    J'ajouterais qu'il n'existe pas encore de moyens infaillibles permettant d'analyser les âmes et les esprits pour distinguer ceux qui ont la foi au GADLU de ceux qui ne l'ont pas.

    La majorité des obédiences régulières exigent la reconnaissance dans un dieu révélé. "Celui qui par différents moyens dicte sa volonté aux hommes, qui récompense le vice et puni le péché... "

    D'autres obédiences sont plus restrictives, comme en Scandinavie, et n'admettent que les chrétiens.

    D'autres admettent tous les déistes et les agnostiques qui sont ouvert au principe du GADLU et admettent l'immortalité de l'âme.

    Le F. qui prète serment sur le VLS après avoir affirmé qu'il adhérait a l'idée du GADLU, peut mentir, plus tard perdre sa "foi" au GADLU... ce sont des choses qui arrivent. C'est au F. en son âme et conscience qu'il revient alors d'agir en conséquence. En effet il se peut que des F. devenus athées soient en maçonnerie régulière.

    Mais, je connais des gens croyants et pieux et qui militent dans des organismes qui font la promotion de la laïcité. Par exemple: S'opposer aux écoles confesionnelles n'est pas un attribut propre aux athées.

    Et il y aura des Maurice Caillet qui écriront "J'ai été franc macon" ?

    Posté par René, 02 septembre 2006 à 13:26
  • Laïcité

    Bonjour,

    Si je suis pas (encore) Maçon, je suis engagé sur le plan de la laïcité, je peux donc me permettre de dire qu'il ne faut surtout pas confondre athéisme et laïcité, même si c'est une (fausse) image fortement répandue....Souvent par les laïques eux mêmes (par exemple, la semaine dernière, j'ai vu l'émission anniversaire de "La Pensée et les Hommes" sur la RTBF, et bien, même si je ne suis pas croyant, certains propos, ainsi qu'un long "chapitre" sur la nécéssité de l'anti-cléricalisme m'ont franchement dérangé, je trouvais ça quelque peu "agressif"...)

    ...N'oublions pas qu'en fait, la laïcité se propose simplement de séparer la religion de l'état ET des affaires de l'état et de la vie civile, pour ma part, j'ajouterai que la laïcité, c'est avant tout la pratique de l'écoute et de la tolérance.

    Maintenant, ne soyons pas hypocrites, il est évident que ce n'est sûrement pas dans des associations telles que le C.A.L que l'on va retrouver le plus de fervents religieux, c'est clair !...Mais, tout au plus, c'est vrai que l'on y retrouve beaucoup d'agnostiques, et pour preuve, c'est par exemple de la sorte que je me définis...Agnostique ! J'essaye de faire de mon mieux pour toujours rester un homme de logique, de ce fait, je n'ai aucune preuve logique pouvant confirmer ou infirmer l'existence de dieu, d'un être suprême ou quelque soit le nom que nous pourrions lui donner. Ce que je trouve également intéressant, c'est que le "a" privatif peut parfois "tomber", et l'agnostique peut alors devenir gnostique, à savoir s'engager sur une réflexion spirituelle. Par exemple, il y a de fortes probabilités que le laïque convaincu que je suis postule à la Grande Loge de Belgique (GLB, pas la GLRB), car je suis loin d'être "fermé" à la spiritualité et à l'ésotérisme (merci à Jacques et Paul pour leurs nombreux et précieux conseils), mais par mon affirmation laïque, je déclare que ces choses ne dirigeront jamais ma vie, et que ce sera toujours mon bon sens et ma logique qui primeront pour effectuer mes choix dans la vie !

    ....Quant aux croyants que l'on peut retrouver dans les rangs laïques, bien souvent, ces derniers s'y sont engagés afin d'oeuvrer au rétablissement d'une spiritualité dénuée de toute implication politique et économique, qui souvent, détourne les "puissances" religieuses de leur vocation première...Pour ma part, je vois ce genre d'engagement comme quelque chose de positif, et puis, voir des croyants s'ouvrir à des personnes entretenant des opinions totalement différentes, n'est ce pas un grand pas, quelque chose de merveilleux ?

    Maintenant, pour mettre mon petit grain de sel profane dans le débat lancé par notre Ami Jacques, tout ce que je peux dire après avoir visité des sites web et cotoyer des Maçons de toutes Obédiences, il me semble (enfin c'est ce que j'ai compris) que la GLRB déclare surtout "que ses membres doivent accepter que l'obédience revendiquent la foi en un être suprême", ce qui me semble un peu différent de "la GLRB exige que ses membres croyent en l'existence d'un être surpême"...A mon humble avis,(et je me ralie à l'avis de notre Ami René) il s'agit peut être là d'une manière un peu singulière et délibérée d'interpréter les fameux Landmarks !

    Bref, ma conclusion sera surtout d'affirmer qu'il existe de nombreuses passerelles entre laïcité et spiritualité, et que tout n'est ni noir, ni blanc !

    Amicalement et respectueusement

    Yack (Geoffrey)

    Posté par Yack, 03 septembre 2006 à 01:49
  • Unité pas uniformité

    Je me régale toujours autant à te lire, René.

    Unité, pas uniformité.

    Des ponts faits par des bras tendues et des mains unies, voilà ce que propose la FM, par delà les sensibilités différentes. Avec toutes les nuances décrites.

    Yack, tu crois que tu vas tenir longtemps loin des Temples ? Bon courage, ça va être dur vu tes aspirations.

    Fraternellement,

    Gunga Din

    Posté par Gunga Din, 03 septembre 2006 à 14:54
  • Merci

    Merci mon Ami(e) Gunga Din, ce genre de propos est vraiment encourageant...

    Cela dit, si "ça ne tenait qu'à moi", je postulerais "maintenant", mais je dois vous confier que j'ai, par le passé, déjà postulé une fois en Maçonnerie, mais j'ai du en déduire que j'ai avais été ajourné (je dis "déduire" car la Loge, après m'avoir envoyé deux enquêteurs, ne m'a plus donné signe de vie, et je n'étais pas parrainé, donc, impossible de savoir, même après avoir "relancé" la Loge par courrier)

    ...Ayant un casier judiciaire vierge et faisant preuve d'une réelle insertion sociale, je me suis laissé dire par des Amis Maçons (d'autres Obédiences) que j'avais sans doute postulé un peut "tôt" (26 ans)...J'en ai aujourd'hui 29, mais ces mêmes Amis Maçons me conseillent vivement d'attendre encore un ou deux ans, et, cette fois ci, un d'entre eux se propose de m'assister (s'il ne lui est pas possible de me parrainer) dans ma démarche.

    Si je ne manifeste aucune forme d'amertume ou de frustration quant à mon ajournement, il me semble que l'entrée des "jeunes" en Maçonnerie est un peu moins aisée que pour les hommes et femmes "d'âge mûr"(pour peu que l'âge soit relatif à la maturité).....

    C'est vrai, l'attente est longue, et pas forcément toujours facile, mais bon, heureusement qu'il existe des espaces tels que ce blog ou encore certaines listes de discussion pour rendre cette attente plus agréable....Et plus constructive !

    Amicalement

    Yack

    Posté par Yack, 03 septembre 2006 à 18:30
  • L'âge...

    Si les candidatures de jeunes maçons sont ajournées, c'est lamentable... A moins, bien sûr, que certains jeunes profanes n'aient pas les qualités requises. Mais se baser sur l'âge du profane pour accepter ou refuser sa candidature est pour le moins absurde. De jeunes maçons peuvent être de grands maçons, des vieux maçons des vieux c.... aigris!

    Posté par Jacques Cécius, 04 septembre 2006 à 16:37
  • Merci

    Bonjour mon Ami Jacques,

    Tout d'abord, je tiens une nouvelle fois à vous remercier pour le précieux soutien que vous apportez à ma démarche, tant par les échanges sur ce forum, que par nos nombreuses discussions en privé.

    En fait, comme j'en ai relaté dans mon précédent message, je suppose que j'ai été ajourné en raison de mon âge, vu le "mutisme" de la Loge ayant traité ma demande (il n'y avait sûrement pas précipitation de ma part, vu que j'ai renoyé un courrier 18 mois après avoir été enquêté)

    En fait, j'en suis arrivé à cette supposition sous les conseils d'un Maçon de Famille (celui qui vous a transmis une Planche en signe d'appréciation de votre livre). Ce Maçon, me connaissant relativement bien, et cernant ma démarche, m'a dit que vu que j'entrais dans les "conditions" (de bonne vie et moeurs et étant inséré socialement), il ne voyait pas de motif d'ajournement autre que mon "jeune" âge...

    Tout comme vous, il trouvait ça un peu dommage, mais il m'a dit que cela était malheureusement courant dans les "grosses" Obédiences, surtout quand la candidature est "spontanée" (en fait, ce Maçon ne s'était pas encore dévoilé à moi au moment de ma candidature, et il ignorait ma démarche).

    Je suis d'autant plus conforté dans ma supposition quant à mon ajournement quand je repense à l'entretien avec les deux enquêteurs, les questions étaient surtout relatives à mes opinions philosophiques, éventuellement religieuses, politiques, ma vie professionnelle, familiale...Et les mêmes informations concernant mes parents me furent également demandées....Finalement, très peu de questions sur ma démarche en Franc-Maçonnerie me furent posées....Donc, je ne pense pas que cela ait suffit à bien me "cerner".

    Il y a bien le Vénérable d'une Loge "Egyptienne" qui m'a récemment proposé de postuler, mais, même si j'en suis honoré, je ne pense pas qu'il s'agit là d'une Loge correspondant à ma démarche...Mais si je deviens Maçon, je ne manquerai pas d'aller rendre une visite à cette Loge, si cela m'est permis, naturellement ! ))

    Enfin, quoi qu'il en soit, je n'ai pas pas perdu mon désir d'entrer en Maçonnerie, car, si je le veux aujourd'hui, je le voudrai encore dans 10,15,20 ans....Et plus !

    Salutations respectueuses.

    Yack (Geoffrey)

    Posté par Yack, 04 septembre 2006 à 18:15
  • Mouvements para-maçonniques.

    Je lit, m'informe et analyse... et quand on lit et on compare on vois bien que les interprétations d'un même fait sont très diverses.

    Ainsi, si on demande à des maçons d'une loge régulière ce qu'ils pensent du Droit-Humain et des loges qui ne sont pas régulières (même du GO) certains vous diront que ce sont des mouvements "para-maçonniques" : branches qui ont déviés du mouvement spirituel et initiatique originel et qui bien souvent ont très peu a voir avec la maçonnerie régulière.

    Sur Wikipédia (anglophone) on parle de co-freemasonry:

    http://en.wikipedia.org/wiki/Co-Freemasonry

    Alors que sur le wikipédia francophone on présente les mouvements "para-maçonniques" comme étant de la franc-maçonnerie libérale.. (un peu comme si des maçons auraient voulus se libérer d'un joug quelconque...)

    Problème de sémantique ? Peut être...

    En informatique on dirait que c'est un "fork".


    Yves

    Posté par Yves, 05 septembre 2006 à 19:23
  • A Yack

    Le "maçon de famille" dont vous parlez est un excellent maçon puisqu'il a lu mon livre ! Et m'a fait gagner quelques €...

    Posté par Jacques Cécius, 06 septembre 2006 à 10:14
  • Réponse à Yves

    Bonjour, même si je ne suis pas (encore) Maçon, contribuer à la réponse à vos interrogations me tient à cœur, car, justement, en tant que profane que s’intéressant à la Maçonnerie, l’information que nous recevons est très importante, et peuvent, parfois, amener le profane à tomber dans certains « pièges » (ce qui fût parfois mon cas au temps où mes connaissances n’étaient que livresques, c’est à dire avant de rencontrer et fréquenter des Francs-Maçons de tous horizons).

    Aussi, il me paraît très important de préciser que wikepedia, se réclamant en tant qu’encyclopédie, ne peut être une source d’information toujours objective, puisque tout le monde peut s‘y inscrire et y écrire des articles, qui, tant qu’ils ne contiennent pas de propos racistes, généralement déplacés ou diffamatoires, ne sont pas vraiment vérifiés….Bon, il y a des bons articles, mais beaucoup sont à prendre avec des pincettes, d’autant plus que d’autres membres peuvent même modifier le contenu de vos articles !!!!!

    Bref, revenons en à nous moutons, en mon chef, c’est évident, la Maçonnerie mixte, le Grand Orient etc. sont tout aussi réguliers que les autres obédiences reconnues par la Grande Loge Unie d’Angleterre.
    Pourquoi ? Et bien parce que la « lignée » et la filiation de la Maçonnerie mixte ou « libérale » est tout à fait authentique, et d’un simple point de vue Historique, si on remonte « l’arbre généalogique » dans l’autre sens, à un moment donné, nous constatons que la Maçonnerie mixte elle-même descend de la Maçonnerie « traditionnelle »….Il faut bien distinguer les notions de « régularité » et de « reconnaissance par la Grande Loge Unie d’Angleterre » qui sont, je pense, deux choses totalement différentes….(en fait, la question est que certains Maçon étendent la notion de Tradition à l’aspect social de la Franc-maçonnerie, tandis que d’autres pensent que l’Ordre peut évoluer socialement sans pour autant se détourner de la Tradition, c’est une question d’interprétation voilà tout !)
    ….Aussi, il faut bien comprendre que, pour diverses raisons d’ordre social, culturel, voire même philosophique, la « réalité maçonnique » ne saurait être la même en nos contrées qu’aux U.S.A .
    J’ai même lu des déclarations de la Grande Loge Unie d’Angleterre qui étaient beaucoup plus modérées et réalistes à propos de la Maçonnerie mixte et féminine que des déclarations similaires de la part de corps Maçonniques américains !
    D’autre part, et là, je me permettrai peut-être une considération un peu « osée » (mais sincère ), il me semble que de toute façon que les américains, se voulant tenant d’une régularité à toute épreuve, ont pourtant une manière bien à eux d’interpréter cette régularité !
    …..Savez-vous qu’aux U.S.A, moyennant un parrainage (de plus en plus facile à obtenir, paraît il) et une certaine somme d’argent, vous pouvez, arriver au Temple en tant que profane le matin, et en ressortir à 18h00 avec le degré de Maître Maçon !
    Pour quelques centaines de dollars en plus, vous pouvez même rentrer chez vous en tant que Maçon du 32ème degré du Rite Ecossais, Ancien et Accepté !!!! En fait il regroupent plusieurs dizaines de candidats dans un grand Temple, et ces derniers ne vivent pas vraiment l’Initiation, ils regardent en fait des reconstitutions d’Initiations interprétées par des Maçons, des pièces de théâtre en quelque sorte (à ce rythme là, pourquoi pas passer un dvd sur grand écran, et à quand l’Initiation en ligne ou sans sortir de sa voiture ?)
    …..C’Est-ce qu’ils nomment les « one day classes »…Qui, je me suis laissé entendre dire, ne sont pas tellement vues d’un bon œil par la Grande Loge Unie d’Angleterre !!!! Aussi, la Maçonnerie « régulière » aux U.S.A maintient toujours la ségrégation, les afro-américains ne peuvent en effet être Initiés et fréquenter (sauf parfois en tant que visiteur) les mêmes Loges que les blancs !!!!….Là bas, on critique la « para-Maçonnerie », mais les Grandes Loges américaines sont championnes pour ce qui est de créer des mouvements réellement para-Maçonniques….Ils ne peuvent admettre les femmes, qu’à cela ne tienne, ils ont fondé et reconnaissent l’Eastern Star, un ordre mixte, qui a la couleur de la Maçonnerie, le goût de la Maçonnerie…Mais qui n’est pas officiellement considéré comme tel mais pourtant reconnu !!!!….(Mais pas par la Grande Loge Unie d‘Angleterre)

    (En mon chef, la para-Maçonnerie c’est par exemple les Rosicruciens, Martinistes etc.)

    Heureusement, il me semble que par chez nous, les points de vue sont nettement plus modérés, par exemple, j’ai assisté il y a deux ans à une conférence sur la Maçonnerie belge, et, le conférencier a présenté chaque obédience belge avec la même ferveur et la même objectivité, (même à propos du Droit Humain)….Quelle ne fût pas mon agréable surprise d’apprendre que le conférencier était un Maçon régulier !!!!!
    Aussi, pour parler de mon pays, sachez que renier le Grand Orient (1833), le Droit Humain(192, la Grande Loge (1959) ou encore la Grande Loge Féminine (1981), cela reviendrait à près de deux ans d‘Histoire de la Maçonnerie en nos régions !!!…..Face à une Grande Loge Régulière de Belgique fondée « seulement » en 1979 !!! (n’oublions pas non plus que la Grand Orient et la Grande Loge furent, un temps, reconnu par « Londres », et ce n’est pas parce que cette reconnaissance n’a plus cours « qu’il y a tromperie sur la marchandise ! »

    Mais fort heureusement, en tant que profane, j’ai le plaisir de constater qu’en général, les Francs-Maçons européens se reconnaissent en tant que Frères et Sœurs, hormis quelques irréductibles, la seule chose étant que « tout le monde ne peut pas visiter la Loge de tout le monde !!!! »
    …..Et puis, nous avons, en Belgique et en France, la chance d‘avoir un paysage Maçonnique si diversifié, où chaque Franc-Maçon trouve sa place, selon ses affinités !!!
    …..Si j’ai l’honneur de devenir Maçon, c’est clair, toutes et tous seront mes Frères et Sœurs…..Même les américains !!!!

    En tout cas, mon Ami Yves, je vous invite à lire sur la Maçonnerie, son Histoire, sa Tradition etc….et vous verrez plus clair, je pense !!! ))

    Amicalement

    Yack

    Posté par Yack, 06 septembre 2006 à 13:52
  • Ooops, j'ai écrit une bêtise !!!!

    J'ai écrit :

    " cela reviendrait à près de deux ans d‘Histoire de la Maçonnerie en nos régions"

    Je voulais bien sûr parler de 200 ans d'Histoire, et non de deux !!!!

    ....Sorry !

    YACK

    Posté par Yack, 06 septembre 2006 à 15:45
  • Merci Yack.

    Merci Yack.

    Je tiens a te remercier. Tes commentaires, me permettent d'avoir un autre point de vue. Comme toi je ne suis pas maçon, mais je m'intéresse beaucoup a la question.

    Mais mon intention n'était pas a savoir qui a tord ou à raison. Mais plutot de démontrer que des différences profondes existent.

    L'utilisation de termes comme para-maçonnerie sont courants dans la maconnerie anglo-saxonne.

    Cependant en lisant d'un peu plus près Wikipédia anglophone et les gens qui ont participés a l'article, on voit bien que les rédacteurs les plus actifs ne sont pas des américains. J'y vois un rédacteur de la Nouvelle-Zélande.

    Un maçon "régulier" du Canada, me disait qu'il fraternisait volontier avec des frères d'obédiences non régulières (sauf en loge).

    Mais j'ai bien aimé l'entrevue fait sur l'histoire de la franc-maconnerie au Québec et par le commentaire de l'auteur d'un livre sur le sujet, historien et franc-maçon régulier.

    http://www.radio-canada.ca/Medianet/CBF/DimancheMagazine200212151010_3.asx

    Ce blog est vraiment très instructif.

    Merci au créateur.

    Posté par Yves, 06 septembre 2006 à 17:05
  • Je suis d'accord

    Mon Ami Yves,

    Je suis entièrement d'accord que chercher qui a tort ou raison est un débat sans fin, mais il me semblait important de souligner que ce qui relève de la "para-Maçonnerie" pour certains est de la Franc-Maçonnerie authentique pour les autres....Et encore en parlant de "para", ils ont encore été bien gentils, car, la plupart du temps, ils parlent carrément de Maçonnerie "clandestine" (clandestine Freemasonry) ou encore de Maçonnerie "bidonne" (bogus Freemasonry)....


    Pour ce qui est des rédacteurs neo-zélandais, je ne connais pas vraiment, donc, je ne vais pas m'aventurer sur ce terrain ......

    Amicalement

    Yack

    Posté par Yack, 06 septembre 2006 à 18:14
  • "Monsieur"

    Il y a quelques années j'assistais à une "réunion" réservée aux maçon(ne)s à l'occasion du 25e anniversaire de la résurrection du RER en Belgique. Un orateur de chaque obédience était invité. Après chaque intervention le frère ou la soeur terminait par le traditionnel "j'ai dis Vénérable Maître". Le représentant de la GLRB y alla d'un vibrant "J'ai dis Monsieur"!!! Le "président" (G.O.B.) répondit alors "merci mon frère"... heureusement ce genre d'incident est rare.

    Posté par Jacques Cécius, 07 septembre 2006 à 10:53
  • En effet

    ...Oui, je ne sais plus trop où, mais j'avais eu vent de cette histoire...

    Amicalement

    Yack

    Posté par Yack, 07 septembre 2006 à 18:44
  • Vivre intérieurement

    Bonjour à tous,

    autant de maçons, autant d'obédiences, autant de pratiques !
    Ce qui me semble la "règle", c'est le chemin initiatique individuel, c'est le "Connais-toi toi-même" de Socrate. Ce chemin ouvre notre coeur à nos F. et S. et nous permet de progresser dans la vie. Je suis né maçon au GODF et toutes les sensibilités sont présentes dans ma loge. Je commence cependant à chercher une voie plus spirituelle, notamment du point de vue rituel...
    Amis profanes, frappez à la porte de l'obédience que le hasard mettra sur votre chemin et lancez-vous ! Le chemin est magnifique. C'est votre chemin et vous serez "régulier" aves vous-même.

    Posté par Sygma, 09 septembre 2006 à 06:55
  • Paroles de sagesse.

    Tes paroles sont sages Sygma.

    Mes salutations fraternelles.

    Posté par René, 10 septembre 2006 à 04:02
  • Ouf !

    J'ai lu avec attention vos commentaires et le mien tient en un seul mot : Ouf !
    Je suis surprise que le jeune Yack n'est pas été initié. J'ai connu la même situation : je me suis présentée deux fois, à 24 ans et à 28 ans. J'ai été initiée à 33 ans, à la GLFF.
    Elles attendaient de me connaître plus vieilles ... mais elles ne m'ont jamais dit c'était quand être vieille !!!. A passé 30 ans, j'ai décidé que "ça y était ! Na !"

    Je ne regrette pas d'avoir attendu ... Je souhaitais dire par là, que ce qui comptait pour elles, ce n'était pas mon âge, mais ma tenacité. Est-ce que j'allais m'intégrer et surtout rester? Elles savaient que j'allais revenir.

    Ouf ! parce qu'enfin j'entend (je lis) sur le web un discours cohérent sur la laïcité et la GLNF, et le GADLU.
    Etre laïque, cela ne veut pas dire être athée. Autrement dit, on peut être laïque et être religieux. La laïcité est, uniquement, une vision "politique" de la place et du rôle des religions dans la société.
    Il est vrai que nos frères (ou cousins éloignés) de la GLNF ont, dirais-je, des problèmes identitaires... Ainsi, il semblerait que la GLNF se rapproche "dangereusement" du GO, de la GLDF, et même de la GLFF !! (enfin pour cette dernière, ils ont du mal ... ), en participant à des colloques communs (sans y être invité), en organisant même des colloques en lançant d'étonnantes invitations ...D'accord, les brâves petits font des maladresses impardonnables comme lâcher devant des profanes (et au nez et à la barbe des grands maîtres des autres obédiences "qu'ils sont la seule franc-maçonnerie VERITABLE!" ou déclarer que les femmes ne sont pas initiables ... Mais bon, on leur pardonne ... Ils partent, enfin !, à la découverte de la vie. Normal qu'ils s'enlisent parfois ...

    frat.°.

    Posté par Lucie, 11 septembre 2006 à 14:42

Poster un commentaire