Blog Maçonnique - Première version

Depuis le 3 novembre 2006, la nouvelle version du Blog Maçonnique se trouve à l'adresse www.hiram.be. Vous pouvez cependant continuer à commenter ces articles.

31 mai 2006

René Guénon, approche d'un homme complexe

Tout est dans le titre ! Comment approcher l'oeuvre d'un homme dont le parcours, les motivations sont difficiles à cerner... et dont les écrits restent difficilement accessibles pour le commun des mortels (Francs-Maçons ou non).

Selon Jean Ursin, René Guénon (1886-1951) - qualifié de polémiste, théologien, mystique, philosophe, orientaliste - "reste un auteur incontrounable pour qui s'intéresse au symbolisme, au soufisme, à la franc-maçonnerie, à la métaphysique, aux philosophies orientales ou aux débats intellectuels de la France d'entre-deux guerres".
Comme l'indique le titre de cette collection des Editions Ivoire-Clair, Jean Ursin veut faire la "Lumière sur..." l'homme René Guénon et son oeuvre.

On peut être Franc-Maçon et n'avoir jamais abordé Guénon (ou son rival-opposant Oswald Wirth) mais rien n'empêche de tenter de les lire...

Posté par jiripragman à 07:00 - Editions - Commentaires [9] - Permalien [#]

Commentaires

    Guénon la boussole infaillible

    Il faut lire Guénon pour se rendre compte à quel point il a recherché la vérité et à quel point il y était arrivé.

    Quant aux attestation du genre "appartenir à tel église, tel organisation ou tel religion" elle m'étonnerons toujours par leur superficialité comme si le nom d'un courant résume les personne qui y sont et fait d'eux un modèle unique. Ce genre de commentaire n'est qu'un voile par rapport à la vérité. Ce voile plait tant qu'on cherche à plaire à l'égo.

    Guénon n'a pas embrassé successivement toutes les causes et pourquoi il l'aurait fait d'ailleurs? mais son unique cause était la vérité. Et il est un personnage bien au dessus de n'importe qui par incompréhension puisse se croire à l'hauteur de le critiquer.

    Posté par eauvive, 20 octobre 2008 à 11:35
  • rené Guénon "gourou" de la Tradition

    Au risque de me faire accuser, une seconde fois, de faire de la pub pour un ouvrage que j'ai commis en 2003 "Le rêve citoyen d'un franc-maçon" (qui me rapporte 2€ par volume vendu, achetez-le j'ai besoin d'oseille!), je livre quelques lignes du chapitre sur Guénon : "Le donneur de leçons qu'était R Guénon suivit un cursus original : resté "fidèle" à l'Eglise romaine, même après sa conversion à l'Islam (...) il avait adhéré à "L'Ecole hermétique" et à l'Ordre Martiniste du célèbre Papus (...) séduit par l'Eglise Gnostique (...) il y fut consacré évêque (...). Franc-maçon il trahi l'Ordre en collaborant à des revues ultra-catholiques et antimaçonniques. Il fut aussi le propagandiste de "L'Hermétic Brotherhood of Luxor", société hautement occultiste avec, semble-t-il, des éléments d'ésotérisme sexuel. (...) Il fit partie de la Fraternité des Polaires (...) qui était en relation avec le "Centre ésotérique rosicrucien de l'Himalaya" (sic). (...) Guénon embrassa successivement toutes les causes (...) il créa un Ordre du Temple au sein duquel on pratiquait une forme de nécromancie." (Lui qui condamna ensuite le spiritisme!)
    Il faut savoir que Guénon fut l'ami de Léon Daudet, l'un des dirigeants de l'Action française et polémiste haineux. Guénon collabora d'ailleurs à des revues qui seraient qualifiées aujourd'hui d'extrême-droite.
    Il fit preuve d'un rare orgueil. Il savait! Il assénait ses "vérités" et méprisait profondément ceux qui refusaient de le suivre dans ses variations successives. Son style par contre était parfait, maix parfois ennuyeux!

    Posté par Jacques Cécius, 31 mai 2006 à 08:25
  • René Guénon et la politique

    Jean Ursin consacre un chapitre à "René Guénon et la politique". Selon l'auteur, "il n'était ni de droite, ni de gauche, mais plus simplement ailleurs" et s'en explique.

    Jiri

    Posté par Jiri Pragman, 01 juin 2006 à 08:12
  • Guénon ni de droite ni de gauche

    Jiri a raison de citer Jean Ursin, qui lui aussi a raison : Guénon n'était ni de droite, ni de gauche, mais d'ailleurs, c'est à dire d'extrême-droite! Il haïssait les Lumières - la Réforme - la Démocratie - et n'aurait pas été déçu de voir l'Eglise romaine retrouver ses prérogatives. Il n'en reste pas moins un auteur à lire, mais tout en se gardant bien de le suivre, car, finalement, il était dangereux... Est-ce un hasard si des catholiques intégristes l'encensent?

    Posté par Jacques Cécius, 01 juin 2006 à 08:36
  • Rigueur ou rigidité

    Que l’on apprécie ou non l’homme, il faut néanmoins rendre à Guénon ce qui est à Guénon. Indubitablement, cet homme a fait œuvre considérable de synthèse et de clarification dans des domaines où l’on ne trouvait pas (convergence des traditions), peu (ésotérisme chrétien) ou beaucoup d’approximations et de confusions (orientalismes, occultismes…).
    De fait, sa lecture paraît inévitable à celui qui s’intéresse de près ou de loin à ce qui touche au symbolisme…donc aux Francs-maçons.

    Néanmoins, en ce qui me concerne, je n’ai jamais adhéré au côté polémique de son œuvre.
    D’autre part, bien que le travail de R.Guénon soit une somme considérable, Guénon est avant tout un érudit, un savant, un intellectuel… un « homme du mental ». Et cela se ressent dans son œuvre, même si celle-ci traite du …supra-mental. Son travail est d’avantage une œuvre « sur » la Tradition qu’une véritable œuvre de Re-Création de l’intérieur.
    Je n’ai jamais senti dans son œuvre le Souffle lié à l’expérience intérieure, sujet de son œuvre. Et ceci contrairement à un Maître Eckhart, à un St Jean de la Croix ou même à un Krishnamurti… entre autres.

    On associe souvent Guénon à une certaine « Rigueur ». Mais la Rigueur sans le Souffle, sans le Cœur, sans la Lumière qui vient du dedans n’est que rigidité, sécheresse, intégrisme et guerre de position… qui est le propre de l’intellect et du mental humain.

    Guénon me paraît être une « étape » sérieuse et parfois nécessaire dans une démarche, mais simplement une étape et en aucun cas, il ne faudrait en faire religion.

    Posté par MF, 01 juin 2006 à 08:44
  • Une lumière dans la nuit

    Son œuvre dépasse l’intellect de la plupart de ses lecteurs (moi y compris) mais son éclairage à la fois analytique et synthétique, ésotérique et politique, ont répondu à la plupart des questions essentielles qui me taraudaient. Je crois qu’il était illuminé de l’intérieur par ce que certains ressentent mais que peu sont.
    Il ne faut pas se tromper de critique, sa mission était d’énoncer le plus clairement possible la doctrine métaphysique et non pas de montrer de la compassion envers son prochain.
    S’il paraît parfois un peu sec et rigide, c’est pour mieux nous prévenir car notre esprit nous piège en permanence et qu’il faut veiller à ne pas tourner la tête lorsque les sirènes du mental veulent nous détourner du chemin. En ce qui me concerne, je n’avais pas besoin de trouver un quelconque gourou mais d ‘abord des réponses à mes intuitions existentielles et comme il le dit lui-même il faut d’abord comprendre puis « l’expérience intérieure» dépendra essentiellement de ce que l’on est soi-même, c’est pour cela qu’il ne s’est jamais pris pour un gourou.
    Il ne peut pas s’agir d’intégrisme ou de guerre de position car ce genre de critiques met son auteur au niveau de ce qu’il est lui-même, c’est à dire qu’il fait une formidable méprise quant à l’œuvre de René Guénon.
    Celui-ci a toujours donné les limites de la raison et des propos discursifs sans fin en montrant la superficialité des polémiques de ceux qui essayaient de mettre sur un même pied d’égalité les écrits de certains philosophes ou autres penseurs avec son œuvre, il incitait même le lecteur à ne pas rentrer dans le jeu futile et dérisoire de la polémique (bon, d ‘accord j’ai craqué !)
    René Guénon n’est pas un penseur de plus, c’est une des expressions sinon la seule ou en tous les cas la plus proche de la doctrine métaphysique.
    René Guénon n’est pas pour moi une « Religion », c’est une lumière dans la nuit, c’est une formidable boussole qui doit nous indiquer le chemin qui sans cesse bifurque devant nos pieds.

    Je crois, à mon humble avis, qu’il n’existe pas d’œuvre comparable à son époque et je dirais même dans l’histoire de l’humanité.

    Posté par DEALBATA, 16 juin 2006 à 22:00
  • Je suis d'accord avec le commentaire de MF, en ce que René Guénon me semble un "initié", mais point un éveillé, comme Krishnamurti. Ses ouvrages les plus intéressants pour un Occidental orientaliste sont ceux de la critique du monde moderne (Orient et Occident, La Crise du Monde Moderne, Le règne de la quantité") où il m'a personnellement ouvert l'esprit sur l'histoire telle qu'on nous la présente; à savoir une Antiquité où l'on considère ses éléments comme primitifs, une large période d'endormissement correspondant au moyen-âge, puis le réveil de la Renaissance et le départ proprement dit de la "civilisation" occidentale, qui mène, en fait de progrès indéfini, à une autodestruction.
    En ce qui concerne ses études des religions orientales, adepte de la vision de Krishnamurti, je les trouve inutiles et compliquées (cf l'Homme et son Avenir selon le Vedanta)

    Posté par Davido, 09 juillet 2006 à 01:38
  • René Guénon méconnu

    L'oeuvre de René Guénon a été peu lu et beaucoup commenté. Il va falloir attendre les livres de Bruno Hapel pour commencer à lire une étude objective de cette oeuvre. Cette dernière (1909-1951) doit être lue et étudiée dans son intégralité. Il est intolérable de faire de l'auteur un pro-musulman. En 1932 il a fait paraître une mise au point dans les "Etudes Traditionnelles" : sa vie n'était pas un exemple (il rappelait qu'il ne s'était jamais converti), il n'était pas un maître spirituel et donc n'avait pas de disciples (ce que lui reprocha plus tard Schuon lui qui n'avait pas d'autre but que de jouer le gourou) seul son oeuvre - impersonnelle et ne faisant référence qu'à la Tradition primordiale - devait être prise en compte. Sa biographie n'a donc aucun intérêt. Son oeuvre doit être mis en parallèle avec l'enseignement de Ramana Maharshi.

    Posté par Ulysse, 29 octobre 2006 à 14:06
  • René Guénon

    bonjour

    pour info, j'ai vue sur www.baglis.tv une conférence d'une heure très intéressante car hyper-documentée de Michel Butkiewicz sur René Guénon. Voici l'adresse:

    http://www.baglis.tv/weblog/fiches/Ren%E9%20Gu%E9non.html

    c'est rare de pouvoir entendre des auteurs / conférenciers nous parler calmement et simplement d'un sujet surtout quand c'est auss pointu. Dites-moi ce que vous en pensez.

    Posté par sandrine, 31 mai 2007 à 15:30

Poster un commentaire