Blog Maçonnique - Première version

Depuis le 3 novembre 2006, la nouvelle version du Blog Maçonnique se trouve à l'adresse www.hiram.be. Vous pouvez cependant continuer à commenter ces articles.

07 avril 2006

Renoncer au financement public des lieux de culte et des religions

Le Grand Orient de France a diffusé un communiqué stipulant que "la France doit renoncer au financement publicdes lieux de culte et des religions".

La principale Obédience française précise : "A ceux qui estiment que la laïcité est compatible avec le financement des lieux de culte, Jean-Marie Matisson, Président de la commission de défense de la Loi de 1905, affirme qu'au contraire "L'Etat ne doit pas soutenir le développement des religions car celles-ci doivent demeurer dans le domaine personnel, donc privé. Garantir, oui. Favoriser, non. Ces deux premières journées d'auditions font émerger un consensus républicain qui s'oppose au financement public des religions".

"La laïcité est la colonne vertébrale de la République". C'est ainsi que François Bayrou considère le concept de séparation des églises et de l'Etat qu'il est venu défendre au siège du Grand Orient de France.

Il est rejoint par Jean-Paul Boré du Parti Communiste Français pour qui la laïcité est "la condition du vivre ensemble". Louise Ferrat, Présidente de l'association Femmes berbères européennes et Hajji Terna représentant le Mouvement des femmes, affirment que la laïcité est "l'antidote contre le communautarisme et le repli identitaire".

"Il faut envisager la cohabitation spatiale des religions" selon Ziad Goudjil de l'association Histoires de mémoire

"Si le financement public des lieux de culte est autorisé, a ajouté Laurent Fabius, on risquerait d'entrer dans une spirale dont l'Etat ne sortirait pas indemne. Réviser la Loi serait une faute majeure". Il a en outre établi une relation étroite entre "approche libérale, remise en cause de la Loi de 1905 et mise en place de la discrimination positive".

Le succès de ces deux premières journées et "les attentes des organisations politiques, syndicales et associatives qui souhaitent défendre la Loi de 1905 sont nombreuses. En conséquence, nous allons organiser de nouvelles auditions au mois de juin 2006" a déclaré Jean-Michel Quillardet, Grand-Maître du Grand Orient de France".
pour qui les populations d'origine maghrébine ont subi une "identification exogène - beurs, arabes, musulmans, terroristes - facteur d'un mode de relation à l'autre inacceptable".

La transcription des auditions et les vidéos des auditions seront disponibles sur le site www.godf.org.

Pendant ce temps, en Belgique, le quotidien La Libre Belgique a donné la parole à Monseigneur André-Mutien Léonard dans sa rubrique "Opinion" (4 avri 2006). Sous le titre "Dieu coûte-t-il trop cher?", l'évêque de Namur estime que "Des études sérieuses montrent pourtant que le Dieu des catholiques, par exemple, rapporte au pays bien plus d'argent qu'il n'en coûte". Son argument historique : "D'abord, c'est l'Eglise catholique, et pratiquement elle seule, qui a été dépossédée de ses biens lors de la Révolution française. Le financement
public de son culte est une juste compensation. Sans cette dépossession, elle eût pu subvenir à ses besoins"
. Son coup de crosse aux Maçons : "Elle (la pratique dominicale) est probablement un peu inférieure à 10 pc pour l'ensemble du pays. Mais près d'un million de personnes qui, librement, se rendent à la messe dominicale, cela reste la plus grosse "manif" du week-end. Je souhaite un pareil succès hebdomadaire à tous les présidents de parti et à tous les ressourcements religieux, philosophiques ou maçonniques du pays".

L'argument est pour le moins curieux : d'une part, la participation dans les Loges maçonniques aux "Tenues d'obligation" est bien supérieure à 10%, d'autre part, les Temples ont été financés et sont entretenus sans subventions publiques. Par ailleurs, que l'on sache, la Franc-Maçonnerie n'admet que des hommes et/ou des femmes adultes au terme d'un cheminement et ne pratique pas le prosélytisme. On ne peut donc comparer la Franc-Maçonnerie avec une église qui vous "capte", vous "éduque" dès la naissance et vous élève, par exemple, dans le respect de l'obligation dominicale. Pour rappel, "déroger à la messe dominicale délibérément, en pleine possession de ses moyens physiques, sans dispense de son curé ou de son confesseur, est une faute grave". L'absence de participation à un pourcentage significatif de ces Tenues n'entraîne que des sanctions en terme de vote ou d'impossibilité de déposer une candidature à des charges.


Posté par jiripragman à 01:00 - Sites de Loge ou d'Obédience - Commentaires [1] - Permalien [#]

Commentaires

    laïcité de l'Etat

    A mon sens, la France doit maintgenir la loi sur la séparation des Eglises et de l'Etat. Y toucher serait mettre le doigt dans un engrenage dangereux. En Belgique, hélas, la laïcité organisée a accepté de recevoir des subsides... je le regrette profondément. Peut-elle encore maintenant réclamer la séparation Eglises-Etat? Non bien sûr. Quant à Mgr Léonard, il emploie un argument éculé. En effet, depuis la "spoliation" des biens de l'Eglise romaine, celle-ci a été indemnisée cent fois. Il faudra bien qu'un jour on le dise aux gens. Combien la Belgique a-t-elle dépensé pour payer les ministre des cultes et subsidier les travaux d'entretien des lieux de culte? Beaucoup plus que n'a perdu l'Eglise de Rome lors de la saisie de ses biens! Pour terminer : je regrette que le protestantisme, auquel j'appartiens, soit lui aussi subsidié. Il faut un temps où, hormis ce qu'on appelait alors l'Union des Eglises (minoritaire), était subsidiée. L'Eglise chrétienne missionnaire belge, majoritaire, refusait que ses pasteurs soient des fonctionnaires. Hélas les temps ont bien changé... L'argent a décidément une odeur alléchante!

    Posté par Jacques Cécius, 07 avril 2006 à 09:39

Poster un commentaire