Blog Maçonnique - Première version

Depuis le 3 novembre 2006, la nouvelle version du Blog Maçonnique se trouve à l'adresse www.hiram.be. Vous pouvez cependant continuer à commenter ces articles.

19 mai 2006

Frères à abattre

Le Blog Maçonnique n'a pas pu prendre connaissance de l'ouvrage "Frères à abattre. Main basse sur le Grand Orient de France" (Nouveau Monde Editions) mais ce "livre choc" a fait l'objet d'une interview dans L'Express du 18 mai 2006. Sous le titre "Des frères au Kärcher", l'auteur, Hugues Leforestier est interviewé. Ce membre du Conseil de l'Ordre du Grand Orient de France estime n'avoir pu "(s)'exprimer en interne" et avoir été "privé de parole".

Le sous-titre du livre fait inévitablement penser à "Main basse sur la maison Cadet" d'Edouard Boeglin, lun livre-règlement de compte (difficile compréhensible pour les profanes et les Maçons éloignés du poto-poto fanco-français).

De quoi alimenter le forum de L'Express sur le thème "A quoi sert la franc-maçonnerie ?". Certains trouveront sans doute dommage que les problèmes d'une Obédience dans un pays risquent d'occulter le travail des Francs-Maçons et des Loges (y compris de cette Obédience).

Posté par jiripragman à 14:07 - Dans la presse - Commentaires [12] - Permalien [#]

Commentaires

    Je nourris des doutes et des craintes a propos de la Franc Maconnerie et du risque d'instrumentalisation de ses membres.
    Helas, je n'ai jamais reussi a formuler de maniere vraiment constructive mes idees. Je n'ai donc jamais reussi a ouvrir un debat qui ne tourne pas au vitriol, sans jeu de mot.

    Ce qui fait que je me pose, et vous pose aussi cette question : Pensez vous qu'un vrai debat public est possible sur la FM avec des non membres ?

    Posté par Cidji, 19 mai 2006 à 20:36
  • Ce qui fait que je me pose, et vous pose aussi cette question : Pensez vous qu'un vrai debat public est possible sur la FM avec des non membres ?


    Oui, sur des questions générales mais pas sur des questions d'ordre interne.

    TAF

    Fox

    Posté par Fox, 20 mai 2006 à 12:58
  • Dommage

    Je trouve dommage que l'auteur de ce blog se permette d'ébaucher ne serait-ce qu'une seule critique (ex: "Certains trouveront sans doute dommage que les problèmes d'une Obédience dans un pays risquent d'occulter le travail des Francs-Maçons et des Loges"), alors qu'il avoue en première phrase n'avoir pu prendre connaissance du livre... Contrairement à ce qui sous entendu, ce livre n'est pas un nième livre à scandale sur la maçonnerie, mais un appel à l'aide pour sauver le GODF.

    De plus, il semblerait que l'auteur de ce blog soit fort mal renseigné : Hugues Leforestier n'est pas un ancien membre du conseil de l'ordre, il y siège toujours. Je cite la jaquette de ce livre : "Conseiller de l'ordre du GODF, dont il a été secrétaire général en 2005 et président du conseil de surveillance de sa filliale immobilière en 2006".

    Merci donc d'ettayer un peu vos affirmations avant de les publier.

    Posté par Vitriol ?, 21 mai 2006 à 10:38
  • Critique

    Exact en ce qui concerne l'appartenance au Conseil de l'Ordre. Ce sera corrigé.

    Je maintiens mon droit à émettre toute ébauche de critique et particulièrement la phrase : "Certains trouveront sans doute dommage que les problèmes d'une Obédience dans un pays risquent d'occulter le travail des Francs-Maçons et des Loges". La plupart des Maçons et des profanes ne connaîtront de ce livre que ce qu'ils en liront dans la presse (cf. L'Express). Que le contenu de ce livre soit avéré ou non, il aura pour effet de focaliser l'attention sur une certaine Franc-Maçonnerie et certains appareils. Les Francs-Maçons belges, suisses,... doivent vivre avec l'image produite par les Obédiences françaises.

    Jiri Pragman

    Posté par Jiri Pragman, 21 mai 2006 à 11:00
  • Service de presse

    Si un auteur souhaite que son ouvrage soit traité directement et non à travers l'évocation d'articles parus dans la presse, il suffit que son éditeur - comme le font plusieurs maisons d'édition - transmette l'ouvrage à l'auteur du Blog Maçonnique en service de presse.

    Jiri Pragman

    Posté par Jiri Pragman, 21 mai 2006 à 11:04
  • discretion ? silence ?

    Alain Bauer fait des émules. Maintenant Leforestier. Je crois de plus en plus, après plus de 44 ans de maçonnerie, que décidément les recrutements sont fait sans grand discernement. Et c'est ainsi que petit à petit le monde profane vient gangrener la maçonnerie. Et ceux qui se drapent de vertu en sont les principaux vecteurs: voir Bauer, maintenant Leforestier etc. ? quelle gloire que de s'exprimer dans les media! Il faut leur suggérer de consulter. Après tout les psys ne sont pas inutiles..
    En tout cas votre Blog "M. Jiri Pragman" ne manque pas d'intérêt.

    Posté par JB31, 22 mai 2006 à 08:11
  • Leforestier dit ne pas avoir pu s'exprimer en interne.
    Je n'en sais rien pour ce qui le concerne mais c'est techniquement possible.
    Il n'est pas forcèment évident d'éviter les censures d'un système pour diffuser un point de vue ou une information.
    Tout système pyramidal est structuré pour diffuser du haut vers le bas mais pas pour diffuser horizontalement.
    Sur le forum intranet du GO la censure des messages est possible et se produit.
    Leforestier n'est peut être pas le seul à devoir être blamer si des blames sont à distribuer.

    Posté par Phil, 23 mai 2006 à 14:36
  • Ce qu'on fait sans le temps...

    ...le temps ne le respectera pas.

    Le temps mediatique, l'urgence de la une, l'exigence du prime-time, toute ces choses s'accomodent mal du temps necessaire pour etudier un sujet, une matiere.
    Helas, le citoyen digere tout, enquetes et rumeurs, reglement de compte comme dossiers d'instruction... sans que son esprit avec le temps ne sache plus distinguer l'eau du vin, tant ces choses se melangent.
    Si le blog devient un intermediaire entre le temps de l'ecrit et le temps de l'oral, il pourrrait contribuer a clarifier ces choses.
    A condition de prendre le temps...

    Posté par Cidji, 24 mai 2006 à 22:26
  • Soyons réalistes

    De plus en plus de Frères se plaignent de voir l'Ordre pollué par des pratiques qui n'ont rien à envier aux pratiques de lutte pour le pouvoir telles qu'on peut les observer dans les organisations politiques, syndicales ou assosciatives de toutes sortes quelle qu'en soit la taille. Faute de nous imposer comme ce que nous devrions être, une autorité spirituelle et morale en capacité d'accompagner l'évolution de la société, l'Ordre, toutes Obédiences confondues, se répand en mesquines btailles personnelles qui transpirent dans les médias. N'est-il pas venu le temps de proceder au rassemblement informel, dans un premier temps de ceux qui aujourd'hui voudraient voir l'Ordre retrouver le sens des engagements de nos illustres prédécesseurs du Siècle des Lumières?

    Posté par Chameau, 26 mai 2006 à 00:35
  • Soyons réalistes

    Merci, Chameau (!). En effet, il serait temps que nous retrouvions, non seulement l'idéal qui fut celui des Lumières, mais également celui des luttes pour la laïcité de l'Etat, c'est à dire sa stricte neutralité, l'enseignement public, les droits des moins bien nantis, etc. Les frères et les soeurs commencent à en avoir plus qu'assez des luttes intestines, et parfois mesquines, au sein des obédiences.

    Posté par Jacques Cécius, 27 mai 2006 à 17:41
  • frères à abattre

    Je viens de lire le livre d'Hugues le Forestier et Philippe LOBJOIS.

    Ce livre est d'un grand intérêt et je le conseille à tous les maçons qui comme moi en ont marre des luttes de certains Frères pour le pouvoir au sein du GODF et une fois élus RIEN VOIRE PIRE!
    Les loges produisent mais l'obédience pour sa part ne fait rien à part quelques commémorations (bien qu'elles soient oujours utiles), un vague rappel discret de nos valeurs qui sont pourtant en ces temps difficile la seul voix possible qui puisse permettre à la république de retrouver force et vigueur. La gestion de l'obédience est désastreuse voire pire.
    La force de proposition qu'était la maçonnerie est aujourd'hui nulle et de plus en plus de FF aimerait être fiers de leur appartenance à l'obédience comme il sont heureux majaoritairement en loge.
    Or depuis de nombreuses années ce n'est plus le cas.
    La force de proposition de la maçonnerie sur la république n'éxiste plus hormis à titre individuel.
    Lire ce livre nous fait du bien et même si vous ne partager pas tous les points de vue de notre FF celà nous rappelle que l'heure du repos n'est pas arrivée.
    gillesb

    Posté par gillesb, 31 mai 2006 à 09:34
  • un diagnostic et des hypothèses d'actions

    « Frères à abattre
    Main basse sur le Grand Orient de France »
    D’Hughes Leforestier
    Entretien avec Philippe Lobjois
    Nouveau monde Editions
    127 pages
    Mai 2006
    14 €

    La vieille maison est-elle redressage ?

    Depuis quelques années, de nombreux commentateurs soulignent l’atonie du Grand Orient de France.
    La quasi absence de cette obédience maçonnique fin 2005 à l’occasion du centenaire de la loi du 9 décembre 1905 est un signe qui ne trompe pas : si le GODF peut aligner 47 000 Francs Maçons, si localement des loges ont pris des initiatives, la direction nationale, appelée Conseil de l’Ordre s’est révélée bien timide.
    Pour l’auteur, secrétaire générale en 2005, président actuel du Conseil de surveillance de la filière immobilière du Grand Orient, la situation est encore plus grave qu’elle n’y paraît :
    « … depuis un quart de siècle, le moteur est en panne, paralysé, instrumentalisé à des fins personnelles, et ce détournement passe par un appauvrissement et une sorte de dégénérescence d’une partie importante de la vie des Francs maçons. »

    Le diagnostic est rigoureux, le réquisitoire implacable, ce qui n’empêche pas l’auteur d’espérer un redressement salutaire et indispensable de la vieille maison.

    On voudrait bien le suivre.

    Même si je n’ai jamais été Franc Maçon, j’ai toujours respecté cette « association » et reconnu son action et ses combats…
    N’oublions pas le rôle qu’a joué cette obédience au moment de la naissance de la troisième république, n’oublions pas non plus que le Grand Orient fût l’un des principaux artisans de la loi de séparation des Eglises et de l’Etat !
    L’auteur, et c’est son mérite commence à déconstruire la légende qui veut que le Grand Orient de France ait été la tête pensante de la Révolution française et le fer de lance des dreyfusards.
    Si effectivement des maçons ont été à l’avant poste de ces combats, « l’institution » fut bien timide…Ce qui enlève rien aux mérites personnels :

    « Alors que le Grand Orient de France, notamment par la voix de son président du Conseil de l’Ordre qui la traite « d’exhibition », s’est opposé à la Commune, 6000 Frères parisiens vont mettre en accord leurs paroles et leurs actes, et brandir leurs bannières d’humanité devant les troupes des Versaillais »
    L’engagement au côté des communards fut de la part de ces maçons, exemplaire, la répression qui s’abattit sur eux fut terrible

    Sous la troisième et sous la quatrième République, la Franc Maçonnerie et notamment le GODF joua un rôle éminemment progressif, qu’il s’agisse de la semaine des 40 heures, du statut des fonctionnaires, du mouvement mutualiste, de la possibilité de divorcer, « les travaux en Loges imaginent et préfigurent l’évolution de la société »…
    Au début de la Cinquième République, des maçons seront parmi les artisans des lois légalisant la contraception et l’avortement…
    Mais depuis 25 ans, la « machine » à réfléchir et à proposer est en panne.
    Les comptabilités opaques de certains, les combats des chefs, les manœuvres, tout ceci mine de l’intérieur et au plus haut niveau la vieille maison.
    L’auteur ne crache pas dans la soupe, il semble tirer une sonnette d’alarme.
    Pour lui le redressement est possible si le GODF se donne un nouveau souffle.

    Jean-François CHALOT

    Posté par CHALOT, 06 juin 2006 à 17:31

Poster un commentaire