Blog Maçonnique - Première version

Depuis le 3 novembre 2006, la nouvelle version du Blog Maçonnique se trouve à l'adresse www.hiram.be. Vous pouvez cependant continuer à commenter ces articles.

14 avril 2006

Didier Convard et la Franc-Maçonnerie

Comment "la" (sic) Franc-Maçonnerie a-t-elle accueilli "Le Triangle secret" ? Didier Convard, le scénariste de la série à succès "Le Triangle secret - INRI" est interviewé sur le site "A voir à lire"

Convard explique qu'il est régulièrement invité par des Loges à faire des conférences autour du Triangle, ce qui prouverait que les Francs-Maçons "ont bien compris (sa) démarche". Il ajoute : "La franc-maçonnerie a su évoluer avec son temps. Elle n’a plus rien à voir avec cette société de notables en gilet et montre à gousset que l’on aimait dépeindre voilà encore quelques décennies. La franc-maçonnerie est de nos jours une école de réflexion philosophique parfaitement ancrée dans son temps. Et qui admet que l’on puisse parler d’elle dans une bande dessinée".

Interrogé sur le fait qu'il égratigne la Franc-Maçonnerie parfois tout autant que le Vatican, le scénariste rétorque : "Je ne voulais pas mettre en scène le combat de la gentille franc-maçonnerie contre le méchant Vatican. La franc-maçonnerie, comme toute les sociétés humaines, est composée d’hommes bien mais comporte aussi ses salopards. Il y a des intégristes de la franc-maçonnerie comme il y en a du christianisme. Heureusement ils sont moins dangereux. On n’a jamais vu la franc-maçonnerie lever une armée pour une croisade...".

Didier Convard annonce dans cette interview qu'après le dernier épisode de la série, il consacrera un album au personnage de Hertz et à ce qui l'a poussé "vers la franc-maçonnerie et la quête effrénée du testament du fou".

Dans une interview plus ancienne à la Radio Suisse Romande, il déclarait : "Ce que j’apprécie dans la Franc-Maçonnerie, c’est cette recherche philosophique, cette recherche de la fraternité, de l’humanisme". Mais pourquoi a-t-il décidé de mêler à ce point son travail et ses idéaux personnels? lui demandait-on. Sa réponse : "J’ai découvert en Franc-Maçonnerie des valeurs qui m’ont beaucoup plu, et qui correspondaient à des valeurs que m’avaient inculquées mes parents, sans doute mes grands-parents. Des valeurs toutes simples, mais très plaisantes quand on a décidé d’être un homme. Et je n’avais donc aucune raison de les cacher ou de les tenir secrètes".

Posté par jiripragman à 07:00 - Editions - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire