Blog Maçonnique - Première version

Depuis le 3 novembre 2006, la nouvelle version du Blog Maçonnique se trouve à l'adresse www.hiram.be. Vous pouvez cependant continuer à commenter ces articles.

15 décembre 2005

Chrétien et/ou Franc-Maçon

Question récurrente sur le web : peut-on être chrétien et franc-maçon ? Cette question a alimenté le forum.croire.com qui fait allusion à la position de Mgr Brincart, Evêque du Puy-en-Velay (France). Celle-ci date apparemment de 2003 et est reprise intégralement dans des sites comme Catholique.org ou J.P.II Génération.
Mgr Brincart a le mérite d'être clair : "Et maintenant, j’en viens à la question souvent posée : "Peut-on être catholique et franc-maçon ?" Je réponds clairement : non !". Et sa réponse est argumentée.

La même question est posée sur un site scout. "Le Lys et la Croix" est un "journal scout, catholique et français". Ce site reprend l'argumentation du transfuge Maurice Caillet ("Chrétien et franc-maçon ?") pour faire valoir des arguments en faveur de l'incompatibilité entre les deux appartenances.

Posté par jiripragman à 07:00 - Anti-maçonnerie - Commentaires [6] - Permalien [#]

Commentaires

    Mouais

    Vraiment vaste polémique.
    Pour ce qui me concerne, je me suis longtemps posé la question.
    Le problème de l'Eglise est justement qu'elle considère la FM comme un tout. Or justement, la FM est plurielle dans ses obédiences et dans les rites pratiqués.
    J'ai longuement discuté avec un ami Prêtre sur la question lui demandant de m'expliquer en quoi un pratiquant du RER devait être tenu éloigné de la Communion (NB : le RER est un Rite extrêmement Chrétien). La réponse qu'il me fit : "Parce que le FM a la prétention de se hisser vers Dieu sans l'aide de l'Eglise".
    Ca laisse toutefois rêveur comme argumentation.
    Je pense également qu'il y a autre chose derrière cette pseudo "condamnation" du FM. Pourquoi dans ces cas-là les philosophes ne sont ils pas à tenir éloigné de la Communion ?

    Posté par cityzen, 15 décembre 2005 à 10:49
  • Il faudrait plutôt formuler la question de cette façon : peut-on être catholique et FM ? Faudrait quand même pas oublier que le catholicisme ne représente pas toute la chrétienté et qu'il y a d'autres tendances beaucoup plus à l'aise avec la FM. D'autre part, en ce qui concerne les catholiques, je pense que les références proposées dans l'article représentent des groupes très conservateurs, pour ne pas dire autre chose.

    Posté par Karl, 15 décembre 2005 à 13:38
  • Rien de bien nouveau...Hélas!

    Heureusement que les soeurs ou frères chrétiens ne se posent plus ces interrogations d'un autre âge. Les cardinaux (style Mgr Bricart)ont à la maçonnerie, les mêmes rapports que les sénateurs français ont à la République. De vieilles idées de vieux crabes qui s'accrochent, les uns aux ors de la République, les autres aux ors de la mître, pour montrer qu'ils existent dans un monde qui peut vivre sans eux

    Posté par tigron, 15 décembre 2005 à 14:06
  • Le RER

    En effet, il est plus facile d'être chrétien en pratiquant le Rite Ecossais Rectifié. Ce rite est certainement plus en phase avec la Tradition du Christ révélée. Encore faut-il le vivre avec des Frères qui travaillent dans le même sens, sans honte d'être ce qu'ils sont. Certaines obédiences favorisent plus ou moins cet état de fait; d'autres tentent de dénaturer ce rite en lui donnant une direction plus "universaliste"; ce qui est une autre façon de dire "anti-chrétienne".
    Sans les connaitre toutes, je sais que le Grand Prieuré des Gaules (GPDG) favorise au contraire la dimension chrétienne donnée en connaissance de cause par J.B. Willermoz et Louis Claude de Saint Martin.

    Bon courage et .... cherchez et vous trouverez !

    Posté par Gardiens38, 13 janvier 2006 à 16:39
  • incompatible

    je suis evangelique ET JE CONFIRME QUE NE PAS ETRE PROTESTANT ET FRANC MACON C EST INCOMPATIBLE

    Posté par nicolas, 31 mars 2006 à 02:20
  • protestant et franc-maçon

    Etre franc-maçon (je le suis) et ne pas être protestant (je le suis), rien d'anormal. Etre protestant et ne pas être franc-maçon, rien à redire. Etre protestant et franc-maçon, c'est le pied (de nez aux intégristes protestants, c à d fondamentalistes, américains de préférence). Je suis toujours un peu triste lorsque je constate l'incompréhension de beaucoup (pas tous) de protestants évangéliques quant à notre Ordre. C'est peut être paradoxal, mais on trouve plus de protestants évangéliques antimaçons que de catholiques du même métal! La relève est donc assurée... "Les chiens aboyent, la caravane passe" a dit le grand poète (lequel?). Passons donc.

    Posté par Jacques Cécius, 10 avril 2006 à 22:05

Poster un commentaire