Blog Maçonnique - Première version

Depuis le 3 novembre 2006, la nouvelle version du Blog Maçonnique se trouve à l'adresse www.hiram.be. Vous pouvez cependant continuer à commenter ces articles.

01 janvier 2005

Préceptes maçonniques

On parle de "préceptes maçonniques ou, plus rarement, de "code maçonnique". Ce code est apparu au XIXe siècle. Il serait basé sur des préceptes d'origine allemande ou autrichienne. 


Ces maximes ont été publiées en 1838 par le Grand Orient de Belgique. L'évolution du GOB vers l'agnosticisme et l'athéisme amena la rédaction de nouveaux préceptes en 1878 et leur publication en 1879. Ces préceptes sont introduits dans certains rituels (les Surveillants rappellent un précepte maçonnique).


Ces préceptes maçonniques peuvent aujourd'hui paraître désuets; c'est ce qui a amené le Droit Humain belge à poser en 1995-1996 la question maçonnique suivante : "Afin de mieux exprimer nos idéaux, nos préceptes maçonniques ne mériteraient-ils pas d'être actualisés et modifiés au niveau du fond et de la forme?"

Anciens préceptes


Adore (honore) le Grand Architecte de l'Univers.
Aime ton prochain.
Ne fais point le mal.
Fais le bien.

Laisse parler les hommes.

Le vrai culte du Grand Architecte consiste dans les bonnes moeurs.
Fais donc le bien pour l'amour du bien lui-même.
Tiens toujours ton âme dans un état pur pour paraître dignement devant le Grand Architecte de l'Univers, qui est Dieu.
Estime les bons, plains les faibles, fuis les méchants mais ne hais personne.

Parle sobrement avec les grands, prudemment avec tes égaux, sincèrement avec tes amis, doucement avec les petits, tendrement avec les pauvres.
Ne flatte point ton frère : c'est une trahison. Si ton frère te flatte, crains qu'il ne te corrompe.
Écoute toujours la voix de ta conscience.

Sois le père des pauvres : chaque soupir que ta dureté leur arrachera augmentera le nombre de malédictions qui tomberont sur ta tête.
Respecte l'étranger voyageur ; aide-le, sa personne est sacrée pour toi.
Évite les querelles ; préviens les insultes, mets toujours la raison de ton côté.
Respecte les femmes; n'abuse jamais de leur faiblesse et meurs plutôt que de les déshonorer.

Si le Grand Architecte te donne un fils, remercie-le, mais tremble sur le dépôt qu'il te confie !
Sois pour cet enfant l'image de la Divinité.
Fais que jusqu'à dix ans il te craigne, que jusqu'à vingt il t'aime, que jusqu'à ta mort il te respecte.
Jusqu'à dix ans, sois son maître,
jusqu'à vingt ans, son père,
jusqu'à la mort, son ami.
Pense à lui donner de bons principes plutôt que de belles manières ; qu'il te doive une droiture éclairée, et non pas une frivole élégance.
Fais-le honnête homme plutôt qu'habile homme.

Si tu rougis de ton état, c'est orgueil ; songe que ce n'est pas ta place qui t'honore ou te dégrade, mais la façon dont tu l'exerces.
Lis et profite ; vois et imite ; réfléchis et travaille, rapporte tout à l'utilité de tes frères, c'est travailler pour toi-même.
Sois content de tout, partout et avec tout.
Réjouis-toi de la justice, courrouce-toi contre l'iniquité, souffre sans te plaindre.

Ne juge pas légèrement les actions des hommes, ne blâme point et loue encore moins ; c'est au Grand Architecte de l'Univers qui sonde les coeurs à apprécier son ouvrage.

Dans certains textes, on lit également :

La concorde grandit ce qui est petit.

La discorde annihile ce qui est grand.

Préceptes maçonniques (1879)

1. Dis la vérité, pratique la justice, pense avec droiture.

2. Agis envers les hommes comme tu voudrais que les hommes agissent avec toi.

3. Aime ton prochain.

4. Ne fais point le mal; fais le bien.

5. Le vrai culte consiste dans les bonnes mœurs et dans la pratique des vertus.

6. Fais le bien pour l'amour du bien lui-même.

7. Aime les bons, plains les faibles, fuis les méchants, mais ne hais personne.

8. Parle sobrement avec les grands, prudemment avec les égaux, sincèrement avec tes amis, doucement avec les petits, tendrement avec les pauvres.

9. Ne flatte point ton frère, c'est une trahison; si ton frère te flatte, crains qu'il ne te corrompe.

10. Ecoute toujours la voix de ta conscience, elle est ton juge.

11. Soulage les pauvres; chaque soupir que ta dureté leur arrachera sera une malédiction qui tombera sur ta tête.

12. Respecte l'étranger voyageur, aide-le; sa personne est sacrée pour toi.

13. Evite les querelles, préviens les insultes, obéis toujours à la raison.

14. Si tu rougis de ton état, c'est orgueil; songe que ce n'est point la place qui honore ou dégrade l'homme, mais la manière dont il la remplit.

15. Lis et profite, vois et imite, réfléchis et travaille; rapporte tout à l'utilité de tes frères: c'est travailler pour toi-même.

16. Sois content partout, de tout et avec tout, si l'honneur n'y est pas contraire.

17. Réjouis-toi dans la justice; courrouce-toi contre l'Iniquité; souffre sans te plaindre.

18. Ne juge pas légèrement les actions des hommes; loue peu et blâme encore moins; pense que pour bien juger les hommes, il faut sonder les cœurs et scruter les intentions.

19. Respecte les femmes, n'abuse jamais de leur faiblesse et meurs plutôt que de les déshonorer.

20. Si tu deviens père, réjouis-toi, mais comprends l'importance de ta mission. Sois pour ton enfant un protecteur fidèle. Fais que jusqu'à dix ans il te craigne, que jusqu'à vingt il a vingt il t'aime, que jusqu'à la mort il te respecte. Jusqu'à dix ans sois son maître, jusqu'à vingt ans son père, jusqu'à la mort son ami. Pense à lui donner de bons principes plutôt que de belles manières; qu'il te doive une droiture éclairée et non pas une frivole élégance; fais-le honnête plutôt qu'habile homme.

Préceptes maçonniques - propositions du Grand Orient de Belgique (1980)

Pense avec droiture, dis la vérité, pratique la justice.

Ecoute la voix de ta conscience, elle est ton juge.

Eclaire ta conscience par les lumières de la raison.

Observe le monde qui est l'école par excellence; lis beaucoup, médite encore plus; travaille, enfin, et rends-toi utile à tes semblables.

Assiste ceux qui ont besoin de ton aide; respecte les droits de l'infortune.

Quelle que soit la place que tu occupes dans la société, songe qu'elle ne t'honore ni ne te dégrade, mais que seule importe la manière dont tu l'occupes.

Fais le bien pour l'amour du bien lui-même.

Agis envers les hommes comme tu voudrais que les hommes agissent envers toi.

Vole au secours de ton frère; ramène celui qui s'égare, relève celui qui tombe; ne nourris jamais aucun sentiment de haine ou d'inimitié contre lui.

Que tes paroles et que ton attitude ne soient blessantes pour personne.

Ne flatte point ton frère, c'est une trahison; si ton frère te flatte, crains qu'il ne te corrompe.

Evite les querelles, préviens les insultes, crains l'emportement,

Réjouis-toi dans la justice; courrouce-toi contre l'iniquité; ne te dépars pas de ton optimisme

Ne juge pas légèrement les actions des hommes; loue peu et blâme moins encore; pense que pour bien juger les hommes, il faut sonder les cœurs et scruter les intentions.

Respecte les femmes ; n'oublie pas que ta compagne est ton égale; sois au foyer domestique le premier en vertu.

Si tu deviens père, réjouis-toi et comprends l'importance de ta mission. Sois pour ton enfant un protecteur fidèle. Fais que d'abord il t'obéisse, que bientôt il te respecte et que toujours il t'aime. Ne néglige ni son instruction ni son éducation; qu'il te doive une droiture éclairée. Fais-le honnête homme. Prêche d'exemple.

On peut trouver le code maçonnique sur les sites Franc-maconnerie.org, Francmaconnerie.ca, des R.L. Amitié et Tolérance et René Guénon ou sur le site de Christian Guigue. D'autres préceptes apparaissent dans "Le Grand Oeuvre, XII – Médiations sur la voie ésotérique de l'Absolu" de Grillot de Givry (1907) .

Posté par jiripragman à 08:00 - Sites maçonniques - Commentaires [1] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire